S'inscrire à la newsletter

La Commission approuve le versement immédiat d'une subvention à France Télévisions

Publié le : 02/09/2009 02 septembre Sept. 2009
La Commission européenne a autorisé le versement d'une aide publique de 450 millions d'euros en 2009 pour France Télévisions.

La réforme de l'audiovisuel publicLa Commission européenne a autorisé le versement d'une aide publique de 450 millions d'euros en 2009 pour France Télévisions comme étant conforme aux règles du traité CE sur les aides d'État et à la communication concernant l'application de ces règles aux services publics de radiodiffusion.

Les autorités françaises ont lancé en 2008 une réforme en profondeur de l'audiovisuel public pour en renforcer la spécificité et la qualité. La réforme inclut, notamment, une suppression progressive de la publicité sur les chaînes publiques et l'introduction de deux taxes, l'une sur les messages publicitaires, et l'autre sur les communications électroniques. Elle prévoit aussi un nouveau cahier des charges désormais unique pour France Télévisions qui renforce encore sa mission d'intérêt général.
Dans une décision du 16 juillet 2008, la Commission avait approuvé sans conditions une injection de capital de 150 millions d'euros.

En revanche, la Commission a simultanément ouvert une procédure formelle d'examen sur plusieurs aspects du financement notifié pour les années suivantes.

En effet, après une notification en janvier 2009 du projet de versement d'une subvention pour l'année 2009, les autorités françaises ont annoncé à la Commission en mai 2009 leur intention de mettre en place un mécanisme pluriannuel de financement de France Télévisions comprenant les ressources de la contribution à l'audiovisuel public (anciennement redevance audiovisuelle) et une subvention annuelle dont le montant cumulé jusqu'en 2012 atteindrait plus de 2 milliards d'euros.

La Commission s'interroge sur l'éventuelle affectation des taxes introduites par la réforme ainsi que sur une éventuelle surcompensation des coûts du service public à l'horizon 2011-2012.
L'ouverture de cette procédure permet à la France de formuler ses observations sur les doutes de la Commission et à celle-ci de tenir compte des observations formulées par les tiers intéressés avant de prendre une décision finale.

SourceComm. CE, communiqué IP/09/ 1264, 1er sept. 2009.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 735 736 737 738 739 740 741 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.