S'inscrire à la newsletter
Point de départ du délai de prescription de l'action en recouvrement d'un prêt professionnel

Point de départ du délai de prescription de l'action en recouvrement d'un prêt professionnel

Publié le : 14/12/2016 14 décembre Déc. 2016
A force de concentrer notre attention sur les revirements de jurisprudence opérés par la Cour de Cassation au sujet de l’article L. 137-2 du code de la consommation, devenu l’article L. 218-2 du code de la consommation, on en vient à oublier les règles de prescription applicables aux actions en recouvrement de prêts professionnels.

Pour mémoire, par une série d’arrêts rendus le 11 février 2016, la Haute Cour a opéré un net revirement de jurisprudence quant à la fixation du point de départ du délai de prescription biennale applicable aux actions dirigées contre un consommateur.

Désormais, la Cour de Cassation estime qu’en matière de crédits immobilier, les échéances impayées se prescrivent non plus à compter de la première échéance impayée non régularisée mais à compter de leur date d’échéance.

Il y a ainsi autant de délais de prescription qu’il y a d’échéances impayées.

D’autre part, l’action en paiement du capital restant dû au titre de ces crédits immobilier se prescrit à compter non plus à compter de la première échéance impayée non régularisée mais à compter de la déchéance du terme.

Certains de mes confrères, qui ont l’habitude d’invoquer systématiquement la prescription de l’action des créanciers et les règles ci-dessus posées par la Cour de Cassation, viennent à en oublier les règles de prescription posées par cette même Cour en matière de recouvrement des prêts professionnels, alors que celles-ci sont tout à fait différentes.

En la matière, ce sont les dispositions de l’article L. 110-4 du code de commerce qui s’appliquent, lesquelles prévoient une prescription quinquennale.

Mais quel est le point de départ de cette prescription quinquennale ?

La Chambre commerciale de la Cour de cassation a jugé qu’en cas de défaillance d'un emprunteur dans le remboursement d'un prêt qui n'est pas soumis aux dispositions du Code de la consommation régissant les crédits, la date d'exigibilité de ce dernier faisant courir le délai de prescription se situe à la date de déchéance de son terme (Cass. com., 16 juin 2009, n° 08-15.235) .

C’est solution a été reprise récemment par la Première Chambre civile de la Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 3 juin 2015 (pourvoi n°14-16.950).

La Haute Cour a jugé que c’est à bon droit que la Cour d’Appel a retenu que la date d’exigibilité de la créance faisant courir le délai de la prescription quinquennale se situe à la date de déchéance du terme.

Ainsi, en matière de recouvrement des créances professionnelles, le point de départ du délai de prescription se situe non pas à la date de la première échéance impayée non régularisée ni à chacune des échéances du prêt mais bien à la date de la déchéance du terme.

Cette solution, qui a le mérite de la clarté apparaît plutôt favorable aux établissements bancaires, même si elle s’explique simplement par la qualité du co-contractant qui agit dans le cadre de sa sphère professionnelle et non en simple consommateur.


Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Kromosphere - Fotolia.com.

Auteur

BACLE Florent
Avocat Associé
DROUINEAU 1927 - Poitiers, DROUINEAU 1927 - La-Roche-Sur-Yon
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 153 154 155 156 157 158 159 ... > >>
Information sur les cookies
Ce site utilise des "cookies" pour effectuer de la mesure d’audience, ne nécessitant pas de consentement préalable, en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vos données personnelles ne sont pas collectées et ces cookies ne représentent aucun danger pour votre équipement.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations Moins d'informations
Les cookies sont des fichiers textes utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site n’utilise que des cookies d'identification, d'authentification, d’analyse de mesure d'audience ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez cependant vous opposer à la mise en place de ces cookies en désactivant cette option dans les paramètres de votre navigateur.
Nous vous invitons à consulter les instructions de votre navigateur à cet effet et vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
J'ai compris