S'inscrire à la newsletter

Marchés publics et placement en liquidation judiciaire du titulaire du marché

Publié le : 28/11/2013 28 novembre Nov. 2013
Dans un marché public de travaux, la retenue de garantie peut-elle être exigée avant l'expiration de l'année de parfait achèvement au motif que l'entreprise titulaire serait placée en liquidation judiciaire ?

Pas de remboursement anticipé de la retenue de garantie en cas de placement en liquidation judiciaire du titulaire du marchéC'est par la négative que le Ministère de l'économie et des finances a répondu à cette question du Sénateur Jean Louis Masson dans une réponse ministérielle du 10 octobre 2013. (Rép. min. n° 06587 : JO Sénat Q, 10 oct. 2013, p. 2974)

Reprenant les termes de l'article 101 du Code des marché publics, le Ministère rappelle en premier lieu que la retenue de garantie a pour seul objet de couvrir les réserves formulées lors de la réception des travaux, fournitures ou services, ainsi que celles formulées, le cas échant, pendant le délai de la garantie de parfait achèvement.

L'article 44.1 du CCAG Travaux (version 2009) précise que ce délai de parfait achèvement est, sauf prolongation contractuelle, d'un an à compter de la date d'effet de la réception.

S'agissant de l'exigibilité de cette retenue, l'article 103 du Code des marchés publics précise quant à lui que celle-ci est remboursée un mois au plus tard après l'expiration du délai garantie.

Ces grands principes étant rappelés, quid de l'hypothèse dans laquelle le titulaire du marché est placé en liquidation judiciaire aussitôt après la réception ?

La procédure de liquidation, qui tend à mettre fin à l'existence de l'entreprise en réalisant ses éléments d'actif et de passif, rend-elle exigible la retenue de garantie avant l'expiration du délai de parfait achèvement ?

Pour répondre à cette question il fallait en premier lieux se référer aux dispositions régissant la procédure de liquidation judiciaire.

A cet égard, l'article L. 643-1 du Code de commerce dispose :

"Le jugement qui ouvre ou prononce la liquidation judiciaire rend exigibles les créances non échues"

Il ne faut cependant pas se méprendre sur la portée de cette disposition qui ne concerne que les dettes de l'entreprise et ne profite donc qu'aux créanciers de celle-ci.

Les créances à terme de l'entreprise placée en liquidation judiciaire ne sont pas rendues exigibles du fait de cette procédure.

Or, rappelle le Ministre, la retenue de garantie constitue une créance détenue par le titulaire du marché sur le maître de l'ouvrage.

S'agissant d'une créance de l'entreprise placée en liquidation judiciaire, les dispositions de l'article L. 643-1 du code de commerce n'ont donc pas vocation à s'appliquer : la liquidation judiciaire ne rend pas exigible la retenue de garantie.

Ainsi en l'absence de jurisprudence contraire, l'article 103 du Code des marchés publics s'applique :

La retenue de garantie ne peut être remboursée par la personne publique au liquidateur judiciaire avant l'expiration du délai d'un an suivant la réception.

A l'analyse cette réponse ministérielle ne peut qu'emporter l'adhésion.

En effet, accepter un remboursement anticipé de la retenue de garantie au seul motif que le titulaire serait placé en liquidation judiciaire viderait de son objet la retenue de garantie.

Celle-ci est en effet précisément constituée pour garantir le paiement des travaux de reprise des malfaçons objet de réserves à la réception de l'ouvrage ou survenues jusqu’à l'expiration du délai de parfait achèvement. (En ce sens : CE, 19 nov. 1971, St nationale de construction, n° 73664)

Elle a donc pour objectif d'offrir au maitre de l'ouvrage une garantie financière contre la défaillance de l'entreprise, défaillance pour le moins consommée et irréversible lorsque l'entreprise fait l'objet d'une liquidation judiciaire !

Dès lors, d'un point de vue pratique, qu'advient-il de la retenue de garantie ?

Deux situations sont envisageables :

  • Soit le liquidateur sollicite du Tribunal une prorogation du délai au terme duquel la clôture de la procédure devra être examinée, étant précisé qu'à l'expiration d'un délai de deux ans à compter du jugement de liquidation judiciaire, tout créancier pourra saisir le tribunal aux fins de clôture de la procédure. (Art. L. 643-9 C. com)
  • Soit le liquidateur décide de prononcer la clôture de la liquidation judiciaire sans que cet élément d'actif ne soit réalisé.
Dans cette hypothèse, la procédure pourra toujours être reprise à l'expiration du délai de parfait achèvement, à l'initiative d'un créancier, du liquidateur précédemment désigné ou même à l'initiative du Tribunal lui-même sur saisine d'office. (Art. L643- 3 C. com)

A défaut, la retenue de garantie reviendra au bénéfice de la collectivité publique après extinction du délai de prescription et figurera au titre des recettes exceptionnelles...





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © JNT Visual - Fotolia.com

Auteur

ROUSSE Christian

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.