S'inscrire à la newsletter

Améliorer la prévention contre les chiens dangereux

Publié le : 27/08/2007 27 août août 08 2007

Suite au décès d'une petite fille attaquée par un chien de combat, Michèle Alliot-Marie a souhaité mettre en place un ensemble de mesures pour améliorer la prévention contre les chiens dangereux « dans la sphère privée ». Elle a notamment demandé l'interdiction de croisement de certaines races de chiens « qui aboutissent à la naissance de chiens potentiellement dangereux ».

Le gouvernement veut une réglementation « beaucoup plus sévère »
La fillette âgée de 18 mois avait été défigurée par un American Staffordshire, croisement de bouledogue et de terrier, qui appartenait à un ami de sa famille. Suite à son décès, une réunion de travail a été organisée lundi à ce sujet. La ministre de l’intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé un bilan et une « évaluation précise » des lois de 1999, 2001 et 2007 sur les chiens dangereux. Elle transmettra une circulaire aux préfets afin qu'ils « veillent à l'application stricte de la loi, intensifient les contrôles et interviennent, y compris le cas échéant en se substituant aux maires », précise un communiqué diffusé par la place Beauvau. A l'annonce de sa mort dimanche, le Premier ministre François Fillon a réclamé une réglementation « beaucoup plus sévère ». « Cela fait des années qu'on voit des accidents comme ceux là (...) Il n'y pas de raison de laisser courir des risques à des enfants, à des personnes simplement pour faire plaisir, pour satisfaire des gens qui veulent entretenir des chiens qui n'ont pas leur place dans la société, dans la ville », a-t-il précisé sur TF1. Le gouvernement souhaite un meilleur contrôle de l'importation, notamment en provenance d'Europe de l'Est, et de la commercialisation de ces animaux, responsables de plusieurs accidents mortels ces dernières années. Ainsi, les vétérinaires pourraient intervenir pour chaque vente de chiens de catégorie 2, les plus dangereux.

En savoir plus...
Cynopédie, Chiensderace.com :
Lois françaises sur les animaux dangereux

Le portail du Premier ministre :
Une législation renforcée contre les chiens dangereux Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 162 163 164 165 166 167 168 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.