S'inscrire à la newsletter
Allègement cotisations sociales - Crédit photo : © Ainoa - Fotolia.com
Crédit photo : © Ainoa - Fotolia.com

Baisse du coût du travail en 2019 ? Quels changements ?

Publié le : 21/02/2019 21 février févr. 2019

Il convient de vous rappeler que la loi de finances 2019 confirme la suppression du CICE en 2019 au profit d’un allègement pérenne de cotisations sociales.
Concrètement, les entreprises ayant un exercice fiscal décalé clôturant par exemple le 30 septembre 2019, bénéficieront du CICE au 30 septembre 2019, calculé sur la base des salaires de l’année civile 2018, (en obtenant soit une réduction d’IS, soit un remboursement de crédit d’impôt) et de la baisse des cotisations d’assurance maladie de 6 % pour les salaires inférieurs à 2.5 SMIC (3 803.12 €).

Il n’y a pas de réel gain financier puisque la baisse de cotisations compense simplement la disparition du CICE sur 2019, mais cela représentera, pour l’année 2019, un gain en terme de trésorerie.
 
Par ailleurs, le taux maximum de la réduction générale de cotisations (Fillon) va augmenter de 3.90 % en intégrant progressivement, au 1er janvier 2019, les cotisations de retraite complémentaire et, au 1er octobre 2019, les cotisations chômage (Cf. Circulaire Chiffres 2019).

Au 1er janvier 2019, c’est une très légère diminution de la réduction Fillon que vous allez constater (baisse taux assurance maladie de 6 points, intégration retraite 6.01 %, Taux AT limité à 0.78 % au lieu de 0.84 %), de moins de 1 € par mois pour un SMIC (qui n’apparaitra pas clairement du fait de l’augmentation du SMIC).

Puis au 1er octobre 2019, la réduction sera majorée de 0.0405 points intégrant l’assurance chômage.
 
Exemple chiffré du coût du travail, entreprise de moins de 20 salariés pour un salarié rémunéré au SMIC :
 
  2018 2019
Smic 1 498 € 1 522 €
% charges (1) 38.19 % soit 572 € 32.29 % soit 491 €
Réduction générale (Fillon) (2) 421 € 427 € du 1/01 au 30/09
489 € à partir du 1er octobre
Coût employeur 1 649 € 1 586 € puis 1 524 €

(1) hors prévoyance, mutuelle, forfait social, formation, transport ; taux AT à 0.78%.
(2) attention la réduction générale de cotisations patronales est une réduction annuelle, il ne s’agit ici que d’un calcul approximatif pour un salarié présent toute l’année et percevant uniquement son salaire de base.


Karine LAVARELO


Cet article n'engage que son auteur.

 

Auteur

SEDOS CONSEIL
Cabinet
SAINT-ETIENNE (42)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 13 14 15 16 17 18 19 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.