S'inscrire à la newsletter
Demande de permis de construire présentée par un coindivisaire

Demande de permis de construire présentée par un coindivisaire

Publié le : 28/10/2014 28 octobre oct. 2014

Dans un arrêt du 17 octobre 2014 rendu sous le numéro 360968, le Conseil d'Etat est venu rappeler les conditions dans lesquelles un coindivisaire pouvait demander un permis de construire.Solution donnée par le Conseil d'Etat Rappelant les termes de l’article R 423-1 du Code de l’Urbanisme, le Conseil d'Etat rappelle que le permis de construire est délivré sous réserve du droit des tiers et ne vérifie que la conformité du projet aux règles et servitudes d’urbanisme.

En vertu de l’article R 431-4 du Code, le dossier est réputé complet lorsqu’il comprend les informations limitativement énumérées aux articles R 431-5 à R 431-33.

Ces mentions font échos aux décisions rendues par le Conseil d'Etat, sanctionnant les collectivités sollicitant les pièces complémentaires que les dispositions précitées ne prévoient pas.

Il est en effet rappelé que la liste ainsi mentionnée est limitative.

C’est ainsi que le permis de construire ne vérifie pas si le projet respecte les autres réglementations et les règles de droit privé.

Fort de cette analyse, le Conseil d'Etat juge donc que l’existence d’une contestation de la part de propriétaires coindivisaires ne peut, alors même que l’autorité compétente a été saisie de courriers des intéressés, fonder légalement une décision d’opposition à la déclaration de travaux.

Le tribunal est approuvé d’avoir ainsi jugé de la sorte, le Conseil d'Etat précisant qu’il n’a entaché son jugement d’aucune erreur de droit.

C’est un rappel bienvenu des règles applicables en matière de droit de l’urbanisme même si, de prime abord, cela peut sembler surprenant aux non-initiés.

Il convient de rappeler que le permis de construire ne sanctionne que les règles d’urbanisme.

Les collectivités doivent donc s’extraire de toute autre forme de discussion.

Un conseil spécialisé est en la matière aisément consultable et saura rappeler les règles applicables évoquées de manière très pédagogiques par le Conseil d'Etat dans cette dernière décision.

Il est rappelé qu’elle concerne donc une demande présentée par un coindivisaire sur un terrain en indivision, régulièrement habilité à présenter une demande de permis de construire même si les travaux en cause pouvaient être contestés par les autres propriétaires devant le Juge judiciaire.


Voir l'arrêt numéro 360968 du Conseil d'Etat du 17 octobre 2014 Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © herreneck - Fotolia.com

Auteur

DROUINEAU Thomas
Avocat
DROUINEAU 1927 - Poitiers
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 56 57 58 59 60 61 62 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.