Domanialité publique et déclassement d'un bien

Domanialité publique et déclassement d'un bien

Publié le : 15/06/2012 15 juin juin 06 2012

Le Conseil d'Etat, dans un arrêt du 7 mai 2012 a étendu au plein contentieux la solution qu'il avait dégagée par son arrêt de section du 28 décembre 2009.

Appartenance au domaine public d'un bienUn bien affecté antérieurement à un service public et aménagé spécialement à cet effet doit t-il être déclassé avant d'être cédé, si depuis l'entrée en vigueur du Code Général de la propriété des personnes publiques, ce bien ne répond plus à la définition de la domanialité publique ?

Oui.

Le Conseil d'Etat, dans un arrêt du 7 mai 2012 a étendu au plein contentieux la solution qu'il avait dégagée par son arrêt de section du 28 décembre 2009 (Requête n° 290937).

C'est ainsi que le Conseil d'Etat affirme "que or le cas où il est directement affecté à l'usage du public, l'appartenance au domaine public d'un bien était, avant l'entrée en vigueur du Code Général de la Propriété des personnes publiques, subordonné à la double condition que le bien ait été affecté au service public et spécialement aménagé en vue du service public auquel il était destiné ; que l'immeuble qui comprenait deux bâtiments était affecté au service public de la gendarmerie nationale ; qu'à cet effet, chacun de ces bâtiments était aménagé en vue de son affectation à ce service public et comportait des éléments tels que des champs de sûreté, destinés, notamment, à la rétention et au dégrisement des personnes interpellées, un bureau d'accueil du public, deux bureaux, deux salles d'archives ; que les 6 logements des gendarmes se situaient dans chacun de ces deux bâtiments, et n'en étaient pas dissociables ; que, par suite, cet immeuble appartenait dans son ensemble au domaine public de la commune ; qu'en l'absence de tout acte de déclassement, il avait conservé ce caractère à la date de la cession, le 26 mars 2004 sans que fassent obstacle les circonstances qu'avant cette date, il n'était plus affecté à la gendarmerie et que l'acte de vente mentionnait que le bien appartenait au domaine privé de la commune."


Conseil d'Etat, 7 mai 2012, SCP MERCADIER et KRANTZ : Requête n° 342107.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © antoinemonat- Fotolia.com

Historique

<< < ... 509 510 511 512 513 514 515 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK