S'inscrire à la newsletter
L’émolument de vente est-il vraiment du par l’adjudicataire dès lors que les frais publiquement annoncés avant l’ouverture des enchères ne les incluent pas et qu’il ne peut rien être exigé au-delà du montant de la taxe ?

L’émolument de vente est-il vraiment du par l’adjudicataire dès lors que les frais publiquement annoncés avant l’ouverture des enchères ne les incluent pas et qu’il ne peut rien être exigé au-delà du montant de la taxe ?

Publié le : 29/11/2017 29 novembre nov. 11 2017

La charge des frais de poursuite résulte d’un dispositif dérogatoire au droit commun, prévu aux articles L. 322-9, R.322-58 et R. 322-42 du code des procédures civiles d’exécution.

Selon l’article L. 322-9, l’adjudicataire verse le prix et « paye les frais de vente ».

L’article R.322-58, précise que « les frais de poursuite et, le cas échéant, de surenchère taxés et les droits de mutation sont payés par l'adjudicataire par priorité en sus du prix ».

Les frais compris dans les dépens afférents aux instances, actes et procédure d’exécution, sont  énumérés par l’article 695 du code de procédure civile. 
C’est ainsi qu’on trouve à l’article 695 7° « La rémunération des avocats dans la mesure où elle est réglementée ».

Ce texte est clair et ne laisse pas de marge à interprétation de sorte que l’adjudicataire ne saurait contester devoir l’émolument de vente qui constitue la rémunération de l’avocat en invoquant les dispositions de l’article R 322-42 ainsi libellé :

« Les frais de poursuite dûment justifiés par le créancier poursuivant et le cas échéant par le surenchérisseur, sont taxés par le juge et publiquement annoncés avant l’ouverture des enchères il ne peut rien être exigé au-delà du montant de la taxe » .

En effet, ce texte qui reprend la formulation de l’article 701 de l’ancien code de procédure civile, a pour objet d’attribuer compétence au juge de l’exécution pour la taxation des frais jusqu’au jugement d’adjudication par dérogation à l’article L. 211-6 du code de l’organisation judiciaire selon lequel seul le président du tribunal de la juridiction connaît de la taxe des frais.
 
Ainsi, si l’émolument de vente qui ne peut être connu avant l’adjudication puisque son montant est calculé proportionnellement à celui de la dernière enchère, n’est pas taxé par le juge des saisies, il est porté pour mémoire et fait également l’objet d’une procédure de taxe.

Cette procédure ne sera mise en œuvre que lorsque son montant sera liquidé c’est à dire après l’adjudication et donnera lieu en cas de contestation par l’adjudicataire à une ordonnance de taxe rendue par le Président du tribunal et susceptible d’appel, alors que la contestation par l’une des parties à la vente des frais taxés par le Juge de l’exécution relève quant à elle de la compétence du tribunal statuant en chambre du conseil ainsi qu’en dispose le décret du 16 février 1807.

Comme en matière de vente devant notaire, l’adjudicataire devra donc supporter sans exception l’ensemble des frais de la vente.  


Cet article n'engage que son auteur.


Crédit photo : ​© m.schuckart - Fotolia.com
 

Auteur

SILLARD Gilles-Antoine
Avocat Honoraire
SILLARD CORDIER & Associés
VERSAILLES (78)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 26 27 28 29 30 31 32 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.