S'inscrire à la newsletter

Free - UFC-Que Choisir : le procès a débuté

Publié le : 05/11/2007 05 novembre nov. 11 2007

Le procès pour diffamation qui oppose Free à l’UFC-Que Choisir a débuté ce lundi. Tout a commencé avec un communiqué incendiaire publié par l’association, qui coordonnait alors 170 actions en justice de particuliers sous le motif que « les consommateurs sont dans l'impossibilité de trouver un interlocuteur pour répondre à leurs demandes légitimes ». En conséquence, le cours de bourse de Free avait chuté de près de 12% dans les jours qui suivirent.

L’organisme de défense des consommateurs critiquait « l’autisme » de Free
Le procès pour diffamation entre Free et l’UFC-Que Choisir vient de s’ouvrir devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. Ce litige est parti d’un communiqué incendiaire publié par l’association. Pour soutenir « les victimes de Free », elle instrumentait alors 170 actions en justice de particuliers sous le motif que « les consommateurs sont dans l'impossibilité de trouver un interlocuteur pour répondre à leurs demandes légitimes. » Dans ce communiqué, l’organisme de défense critiquait « l’autisme » de Free face aux tentatives d’arrangements amiables et l’existence de « prélèvements forcés » pour le recouvrement de ses créances. Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir, et Jean-Paul Geai, rédacteur en chef du magazine, furent poursuivis pour diffamation. Plus d’un an plus tard, l’avocat de Free considère ce communiqué « d'une brutalité inouïe. Il a claqué dans l'air sans aucun préalable (entraînant) la chute du cours de bourse de Free de près de 12% dans les jours qui ont suivi », a signalé l’AFP. L’UFC, quant à elle, a invoqué la liberté d’expression et le droit à la libre critique. Comme toute action en diffamation, l’auteur des propos mis en cause peut toujours s'exonérer de sa responsabilité en démontrant sa bonne foi. Quatre conditions doivent pour cela être réunies : la sincérité (l’auteur a des éléments suffisants pour croire vrai le fait relaté), la poursuite d'un but légitime (celui d’informer et non de nuire), la proportionnalité du but poursuivi et du dommage causé et le souci d'une certaine prudence. Le jugement a été mis en délibéré au 7 décembre prochain.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 157 158 159 160 161 162 163 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.