S'inscrire à la newsletter

Impôts : un couple sur quatre n’a pas forcément intérêt à se marier

Publié le : 16/08/2007 16 août Août 2007
Une étude de l’Insee publiée ce jeudi a révélé que le mariage n'était pas toujours synonyme de baisse de l'impôt sur le revenu.

Certains couples ont intérêt à vivre en union libreLa législation fiscale française permet aux couples mariés de déclarer ensemble leurs revenus et de bénéficier du quotient conjugal, mécanisme « susceptible de réduire l'impôt supporté par un couple ». Mais, même s'il ressort de cette étude qu'une majorité de couples font des économies en étant mariés, d'autres ont plutôt intérêt à vivre en union libre. « L'examen de la législation montre que le quotient conjugal joue pleinement lorsque la structure des apports de ressources dans le couple est fortement dissymétrique », indique l'étude. La baisse d'impôts est donc particulièrement forte quand l'un gagne beaucoup plus que l'autre, ou que l'un des deux ne travaille pas. L'ampleur des revenus joue également dans ce calcul. « Pour obtenir un gain financier de l'ordre de 8 % de son revenu, il faut être un couple mono-actif et gagner entre 3 500 et 9 000 euros par mois », commente l'Insee. En conséquence, ce sont « les couples à plus hauts revenus qui gagnent le plus à être mariés ».

Ces cas où le mariage n'est pas intéressantLes dispositifs de redistribution, comme par exemple la prime pour l'emploi, la décote ou le seuil de perception, mis en place pour aider les ménages ayant de faibles revenus n'incitent guère au mariage. En effet, en 2004, un célibataire était imposable à partir de 1.000 euros par mois, contre 1.600 euros pour un couple marié. Avec des enfants à charge, la déclaration par l'un ou par l'autre des parents de façon séparée est beaucoup plus judicieuse. De même, quand les deux personnes travaillent et perçoivent des revenus moyens, le mariage apparaît peu intéressant. En conclusion, un couple sur quatre a intérêt à effectuer des déclarations d'impôts séparées. Des statistiques qui augmentent à près d'un sur trois pour les couples ayant un ou deux enfants.

En savoir plus...Navi-mag.com :
La mariage et la fiscalité

Impots-gouv.fr Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 913 914 915 916 917 918 919 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.