S'inscrire à la newsletter

Le viager immobilier : une bonne idée?

Publié le : 21/12/2012 21 décembre déc. 2012

Le viager est un contrat aléatoire prévu aux articles 1968 et suivants du Code civil. Ce dernier peut constituer un apport de revenu complémentaire pour les personnes âgées.

Un contrat aléatoire fiscalement intéressant pour le vendeur, un investissement à faible coût pour l'acquéreurLe viager est un achat immobilier concernant un bien libre ou occupé par le vendeur.
Par bien immobilier on peut entendre tant un immeuble, qu'une maison, qu'un parking, une résidence principale ou secondaire.

Le paiement est différé avec deux possibilités :
- soit par le paiement d'un montant initial appelé "BOUQUET", qui est fixé librement entre l'acheteur et le vendeur le jour de la vente et qui est suivi par le versement d'une rente mensuelle jusqu'au décès du vendeur. Bien évidemment le montant initial varie selon l'âge du vendeur et si celui-ci occupe ou non le bien.
- Soit par le versement d'une rente mensuelle à vie.

Plus de 95 % des transactions en viager concernent des biens immobiliers occupés par le vendeur, lequel peut y rester tout au long de sa vie.
Bien évidemment si le bien est libre, il peut être occupé par l'acquéreur ou loué. Par contre il est estimé à 100 % de sa valeur
L'avantage reste néanmoins évident car l'acquisition est étalée sur plusieurs années.

La Loi n'impose pas de seuil pour vendre en viager, mais les statistiques révèlent que le meilleur moment pour vendre se situe aux alentours de 75 ans pour le vendeur et vers la cinquantaine pour l'acquéreur. Si l'acquéreur décède avant le vendeur, ses ayants-droit (enfants, conjoint,…) doivent continuer à verser la rente jusqu'au décès du vendeur.


Par contre si les ayants-droit ne souhaitent pas garder le bien ou l'acquérir par ce biais ou n'ont pas la possibilité de verser la rente, ils doivent le revendre et le vendeur aura un nouveau débiteur qui devra lui verser une rente d'un montant identique.


L'intérêt pour le vendeur est évident puisqu'il perçoit immédiatement des revenus complémentaires qui, fiscalement, sont imposables à 40 % entre 60 et 69 ans et 30 % au-delà.


Comme généralement les vendeurs ont plus de 70 ans, cet intérêt fiscal est souvent pris en compte. Mais surtout les charges de copropriété et les impôts fonciers sont assumés par l'acheteur.


Le vendeur ne doit plus assumer que les charges locatives, à savoir travaux d'entretien, chauffage et taxe d'habitation.


Par contre le vendeur doit savoir qu'il n'est désormais plus propriétaire de son bien et qu'il ne pourra donc plus ni le louer, ni le transmettre à ses héritiers. L'acquéreur quant à lui n'a pas, quelle que soit l'option, l'obligation de régler la totalité du prix de vente au moment de l'achat et donc n'a pas besoin d'avoir recours à un organisme financier.


De surcroît l'investissement à assumer au quotidien est extrêmement faible par rapport à la valeur du bien acquis.
Ainsi pour un bien d'environ 200.000 €, la rente mensuelle peut avoisiner 300 €.

Pour calculer la rente, il faut tenir compte non seulement de la valeur du bien, de l'existence ou non d'un BOUQUET, de l'occupation ou non du bien par le vendeur, son espérance de vie liée à son âge et son sexe, lesquels sont établis en fonction des barèmes de l'INSEE ou des assureurs.


Bien évidemment plus le vendeur est âgé, plus le montant de la rente est élevé



Cet article a été rédigé par Christine SEGARD-DELEPLANQUE





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 81 82 83 84 85 86 87 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.