S'inscrire à la newsletter

L'état de dépendance économique dans les relations commerciales

Publié le : 12/03/2013 12 mars mars 03 2013

«L'état de dépendance économique se définit comme l'impossibilité, pour une entreprise, de disposer d'une solution techniquement et économiquement équivalente aux relations contractuelles qu'elle a nouées avec une autre entreprise».

L'état de dépendance économique retenu seulement lors d'une impossibilité de diversification commercialeCour de cassation, Chambre commerciale, 12 février 2013, pourvoi n°12-13603 Une société dénommée EAS intervenant dans le domaine du transport, de la livraison et ramassage de colis agit comme sous-traitant pour le compte de la Société DHL. La Société EAS est mise en redressement judiciaire le 14 février 2001. Un plan de continuation est adopté dans ce cadre. Toutefois, le 25 octobre 2004, DHL notifie à EAS la rupture de son contrat avec un préavis de trois mois. Le 22 décembre 2004, le plan est résolu et EAS est liquidée. Le liquidateur de EAS juge DHL responsable de cette liquidation. Il assigne DHL notamment pour abus de dépendance économique et sollicite divers dommages et intérêts à ce titre. La Cour d'appel de Paris, le 17 février 2011, déboute le liquidateur de ses demandes estimant qu'il n'y avait pas de dépendance économique. La Cour de cassation est saisie par le pourvoi du liquidateur. La Cour de cassation dans son arrêt du 12 février 2013 définit au préalable la notion de l'état de dépendance économique. « l'état de dépendance économique se définit comme l'impossibilité, pour une entreprise, de disposer d'une solution techniquement et économiquement équivalente aux relations contractuelles qu'elle a nouées avec une autre entreprise ; » La Cour de cassation exige, pour admettre l'état de dépendance économique, que soit caractérisée l'impossibilité pour une entreprise de développer une relation commerciale équivalente avec un nouveau client. La Cour de cassation retient ensuite plusieurs critères parmi ceux relevés par la Cour d'appel pour conclure à l'absence de dépendance économique : - la faible part de marché de DHL sur le territoire donné,- le nombre important d'acteurs économiques concurrents dans cette région,- l'absence de clause d'exclusivité au contrat entre DHL et EAS. Il résulte pour la Cour de cassation de ces trois éléments que la Société EAS avait une possibilité de diversification commerciale. L'état de dépendance économique ne pouvait donc être retenu. En effet, EAS pouvait disposer d'une solution équivalente avec une autre entreprise que DHL donc il ne pouvait y avoir de dépendance économique. La Cour de cassation cantonne donc cette notion de dépendance économique lorsqu'un cocontractant ne dispose véritablement d'aucune solution alternative. Tel aurait été le cas semble-t'-il si EAS avait été soumis à une clause d'exclusivité ou si DHL avait été l'unique acteur sur la région. Cet arrêt confirme la difficulté de pouvoir invoquer l'abus de dépendance économique. La Cour de cassation limite, à juste titre, cette notion qu'aux hypothèses où la dépendance est totale. Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

VIBERT Olivier
Avocat Associé
IFL-AVOCATS
PARIS (75)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 80 81 82 83 84 85 86 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.