S'inscrire à la newsletter

L'huile de palme au coeur du débat: focus sur l'amendement Nutella

Publié le : 22/11/2012 22 novembre nov. 2012
Après l'augmentation des taxes sur les boissons sucrées et les bières, un nouveau débat d'actualité est lancé, celui de l'effet délétère tant pour la santé que pour l'environnement de l'huile de palme.

Vers une "fat tax" à la française?L’amendement dit « amendement Nutella » a eu des retentissements importants attestant s’il en était besoin que le village planétaire est une réalité prégnante. L’amendement présenté devant le Sénat français par les écologistes proposant d'augmenter de 300% la taxe sur l'huile de palme a ainsi été commenté par le Conseil Malaisien de l’huile de palme, les effets de ce dernier ayant des déflagrations sur les populations locales. Les tribunaux américains ont vu dernièrement poindre de nombreuses class actions à l’encontre de la célèbre pâte à tartiner qui se sont soldées par des transactions couteuses pour l’entreprise italienne.


Le 1 novembre 2012, la Commission des affaires sociales du Sénat a décidé de rejeter l’amendement, en effet, le projet de budget de la sécurité sociale de 2013 ayant été lui-même rejeté l’amendement ne pouvait prospérer.


Les consommateurs français sont les plus grands consommateurs de Nutella. Contrairement à d’autres produits alimentaires, le Nutella n’est pas substituable, à défaut du sacrosaint produit, les français préféreront s’abstenir d’acheter une marque concurrente. L’amendement avait été accueilli favorablement par l’un des principaux concurrents de Nutella : le producteur de la célèbre crème de marrons Clément Faugier.


Nutella devra prendre garde à ne pas voir poindre des sites Internet ou des pages critiques sur les réseaux sociaux. Il y a quelques années, Greenpeace avait ainsi lancé une vidéo retentissante sur l’utilisation par Nestlé de l’huile de palme délétère.


Les qualités organoleptiques du Nutella sont loin d’être remises en cause par ses adeptes, bien que l’amendement écologiste ait été rejeté, l’huile de palme sera traitée à nouveau lors d’un futur projet de loi de santé publique qui traitera de manière plus exhaustive des lipides comme l’a annoncé le rapporteur Gérard Bapt.


Concomitamment, le gouvernement danois a annoncé qu’il allait abandonner la "fat tax" dont il avait été le fer de lance il y a de cela un an affirmant que la mesure qui était par trop couteuse n’avait pas eu les répercussions escomptées sur les habitudes alimentaires danoises.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

Eurojuris France

Historique

<< < ... 81 82 83 84 85 86 87 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.