L’ouverture du Louvre à Lens : des permis de construire encore non déposés

Publié le : 06/12/2012 06 décembre déc. 12 2012

Située au coeur d' un ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, la délocalisation du Louvre est effective depuis son inauguration mardi dernier. Des questionnements subsistent néanmoins, plus prosaïques mais d’importance en termes d’infrastructures.

Sous les terrils, l’artAprès l’ouverture du centre Pompidou à Metz, c’est Lens qui a été désignée terre de prédilection par le Louvre qui était inauguré ce mardi 4 décembre. Cependant, en sus du dessein louable de diversifier les foyers culturels sur l’hexagone et de démocratiser l'art, des infrastructures sont construites aux alentours afin d’accueillir les visiteurs. En l’occurrence, les permis de construire des deux hôtels créés aux fins d’héberger les amateurs d’art, qu’ils en soient férus ou simples profanes, n’ont toujours pas été délivrés et sont attendus pour mars 2013. Une situation qui s’avère regrettable à bien des titres. Des bureaux doivent également être construits sur une surface de 13 800 m2 ainsi que des logements.


Nombreux sont les participants à l’inauguration qui ont usé d’oxymores pour parler du projet ambitieux initié par Jacques Chirac en 2004 avec la fervente implication du président du conseil régional Daniel Percheron. A la noirceur du charbon succède l’éclat des tableaux de maîtres de la Renaissance, thème de la première exposition temporaire qui ouvrira au public le 12 décembre prochain. Pour que le Louvre à Lens ne reste pas un vœu pieux et soit synonyme de dynamisme économique dans un bassin sinistré, des infrastructures doivent indubitablement être bâties au plus vite. Le projet financé à hauteur de 60% par la région représente un coût total de 150 millions d’euros. Reste à savoir si l’effet Bilbao, en référence à l’implantation du Guggenheim en terre hispanophone, sera au rendez-vous.


RAMA Chloé, Eurojuris France







Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 477 478 479 480 481 482 483 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK