S'inscrire à la newsletter

Récidive: les prémisses d'une grande loi pénale

Publié le : 14/02/2013 14 février Fév. 2013
Après la loi sur le mariage pour tous, la Ministre de la Justice Christiane Taubira sort grandie des débats pour s'imposer en proposant une grande loi pénale.

La Conférence de consensus de la prévention de la récidive passe son Grand OA l'heure où la Conférence de consensus de la prévention de la récidive passe son grand O devant un jury d'éminents juristes, en Algérie un phénomène nouveau se fait jour, celui de l'incarcération volontaire. Des jeunes en pertes de repères se présentent d'eux-mêmes aux autorités en possession de stupéfiants ou autres substances illicites. Un fait divers qui traduit un malaise et un mal-être sociétal (Courrier International, "Algérie- Des jeunes qui veulent aller en prison", 5 février 2013").

La Commission de consensus de la prévention de la récidive a été formée à l'initiative de la Ministre de la Justice Christiane Taubira il y a de cela 6 mois. L'effervescence intellectuelle fut un véritable mot d'ordre, de nombreux experts, magistrats et universitaires ayant débattu aux fins d'analyser au prisme d'études tant étrangères que françaises les meilleurs solutions pour endiguer la récidive et susciter ce que d'aucuns qualifient de désistance. Présidée par Nicole Maestracci (Wikipédia), tout nouvellement nommée au Conseil constitutionnel, la Commission a proposé diverses alternatives pour endiguer le fléau de la récidive qui fait les manchettes des médias nationaux de manière rémanente.

Déjudiciarisation, contraventionnalisation, dépénalisation : des pistes à étudier

D'un commun accord les membres de la commission ont souligné que les peines courtes étaient d'une certaine vacuité sur la récidive. Ces dernières ne permettent pas un accompagnement approprié des délinquants et sont le terreau fertile de la récidive puisqu'elles ne facilitent en rien la réinsertion. D'aucuns affirment qu'il est nécessaire de trouver un compromis efficient entre l'ouverture des prisons et la vie en milieu fermé. Ce compromis passe par des outils protéiformes tels que la déjudiciarisation ou encore la dépénalisation. Ces mots sont cependant source d'inquiétudes et ne siéent pas à certains actes criminels spécifiques comme la détention de stupéfiants ou les contraventions routières.

Le tropisme des médias à user de leur plume pour mettre l'emphase sur des affaires de récidives est jugé condamnable et in fine nuisible au corps social.

La Conférence de consensus recommande de mieux former les médecins en leur dispensant des cours de criminologies mais également de revoir les peines de courtes de durée. Par ailleurs, il faut pallier les incuries de l'état de la connaissance chiffrée sur la récidive. Des études dans les pays nordiques et anglo-saxons peuvent être recensées mais les pouvoirs publics français disposent de peu d'éléments statistiques en la matière.

Le vendredi 15 février, France Culture consacre une journée sous les auspices foucaldiens dont le thème est "24h en prisson: surveiller et punir et après?". Une bonne entrée en matière pour esquisser les termes et thèmes du débat sur la récidive. Réinsertion professionnelle, insalubrité des prisons, architecture inappropriée des centres pénitentiaires et surpopulation carcérale devraient occuper l'espace public des prochaines semaines pour alimenter un débat qu'on peut espérer riche d'intérêts.



SOURCES:Courrier International, "Algérie- Des jeunes qui veulent aller en prison", 5 février 2013
Libération "Nicole Maestracci : "Les courtes peines sont inefficaces contre la récidive", 14 février
France Culture, "24 heures en prison: surveiller et punir et après?", émission du 15 février 2013

POUR ALLER PLUS LOIN:Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, Synthèse des contributions et auditions
Discours de Nicole Maestracci présidente du comité d'organisation
Rapport d'information sur les moyens de lutte contre la surpopulation carcérale



Chloé RAMA, Eurojuris France





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 74 75 76 77 78 79 80 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.