Rupture amiable du contrat de travail: attention aux conséquences!

Publié le : 18/03/2010 18 mars mars 03 2010

En cas de rupture conventionnelle du contrat de travail, des compagnies d'assurance ont refusé la prise en charge des mensualités de prêt immobilier au titre de l'assurance perte d'emploi.

La rupture conventionnelle du contrat de travailSelon les articles L. 1237-11 à L. 1237-16 du code du travail l'employeur et le salarié peuvent convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie.

L'employeur et le salarié peuvent convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie.

La rupture conventionnelle, exclusive du licenciement ou de la démission, ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties.

Elle résulte d'une convention signée par les parties au contrat. Elle est soumise aux dispositions de la présente section destinées à garantir la liberté du consentement des parties.

En cas de rupture conventionnelle du contrat de travail, des compagnies d'assurance ont refusé la prise en charge des mensualités de prêt immobilier au titre de l'assurance perte d'emploi.

Elles estiment que la rupture conventionnelle du contrat de travail n'est pas assimilable à un licenciement, que la rupture a été acceptée par le salarié et que l'assurance ne peut jouer au profit du salarié.

Malheureusement l'attention des salariés concernés ne paraît pas avoir été attirée sur les conséquences de leur choix de cette rupture conventionnelle par rapport à une procédure de licenciement. Ceci peut être de nature à porter atteinte à la liberté du consentement des parties.

Une question écrite n° 10916 avait été déposée par Mme Jacqueline Chevé (Côtes-d'Armor - SOC) publiée dans le JO Sénat du 12/11/2009 - page 2623. Suite au décès de ce parlementaire, la question a été retirée sans qu'une réponse ministérielle ne paraisse avoir été fournie.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 630 631 632 633 634 635 636 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK