Un premier officier américain jugé dans le scandale d'Abou Ghraib

Publié le : 20/08/2007 20 août août 08 2007

Le lieutenant-colonel Steven Jordan devrait être le premier officier américain à être traduit devant une cour martiale ce lundi, à Fort Meade, dans le Maryland, à propos de l'affaire des sévices infligés à des détenus irakiens à la prison d'Abou Ghraib, entre septembre 2003 et août 2004.

Accusé de cruauté et de mauvais traitementsSelon l'accusation, le 24 novembre 2003, des policiers irakiens, soupçonnés d'avoir fait passer une arme à un détenu, auraient été « dénudés de force » et soumis à « des interrogatoires vigoureux », sous la menace de chiens, sans que le lieutenant-colonel Steven Jordan n’intervienne. Accusé de cruauté et de mauvais traitements, ainsi que d'obstruction à la justice, cet officier réserviste risque jusqu'à seize ans et demi de prison. A l’époque, il était officiellement chargé des interrogatoires dans ce centre de détention, proche de Bagdad. Dans un entretien au Washington Post du 31 juillet, l'officier s’était présenté comme un bouc émissaire.

« Je n'ai jamais été impliqué dans aucune interrogation »Père de trois enfants et en instance de divorce, il était en larmes lorsqu'il a expliqué souffrir de stress post-traumatique. « Je n'ai jamais été impliqué dans aucune interrogation, ce n'était pas mon domaine », a-t-il précisé au journal. Formé à l'analyse du renseignement, Steven Jordan n'aurait, selon lui, jamais été entraîné aux techniques d'interrogation, une version confirmée par plusieurs interrogateurs au Washington Post. L'un d'eux, le sergent Mark Day, a affirmé que les techniques d'interrogation « controversées » étaient approuvées par une chaîne de commandement dont l'officier ne faisait pas partie. A ce jour, onze soldats ont été condamnés à des peines allant jusqu'à dix ans de prison pour les crimes commis à Abou Ghraib. Les officiers, quant à eux, n'avaient jusque-là reçu que des sanctions administratives.







Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 813 814 815 816 817 818 819 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK