La sommation de payer les fermages

Publié le : 14/08/2008 14 août août 08 2008

Il faut deux défauts de paiement de tout ou partie du fermage ou de la part de produits revenant au bailleur pour se prévaloir d’un non renouvellement ou bien d’une résiliation en cours de bail.

Résiliation en cours de bail: les conditionsSi le fermier ne paie pas les échéances de fermage à son bailleur, il s’expose à la résiliation.

Pour se prévaloir de cette résiliation le bailleur doit, au préalable, adresser à son fermier une sommation de payer les fermages échus.

Les dispositions de l’article L411-53 du code rural disposent que «Peuvent seulement être considérés comme motif d’opposition au renouvellement du bail, sauf dispositions législatives particulières et nonobstant toutes clauses contraires : deux défauts de paiement du fermage ou de la part de produits revenant au bailleur ayant persisté à l’expiration d’un délai de trois mois après mise en demeure postérieure à l’échéance ».

La mise en demeure adressée par voie d’huissier, ou en recommandé, devra impérativement, à peine de nullité, rappeler les termes de cet article.

Il faut donc deux défauts de paiement de tout ou partie du fermage ou de la part de produits revenant au bailleur pour se prévaloir d’un non renouvellement ou bien d’une résiliation en cours de bail.

La mise en demeure doit évidemment être postérieure à l’échéance visée et elle doit clairement faire comprendre que la résiliation est encourue en cas d’absence de paiement dans les trois mois.

Si la mise en demeure porte sur des échéances de fermage différentes, il n’est pas nécessaire qu’un délai de trois mois s’écoule entre elles.

En revanche, si les mises en demeure se rapportent au même terme impayé ; alors il faut que les mises en demeure soient séparées chacune par un délai de trois mois.

Ce délai s’apprécie à la date de réception de la première mise en demeure par le preneur.

Le bailleur est alors fondé à demander la résiliation du bail si le preneur ne s’est pas libéré de sa dette dans les trois mois de la seconde mise en demeure.

Il convient d’indiquer que le paiement partiel par le fermier n’est pas libératoire de telle sorte que celui-ci encourt la résiliation s’il ne paie pas la totalité dans ledit délai.

Le bailleur saisira alors le Tribunal Paritaire des Baux Ruraux afin de faire constater la résiliation et demander l’expulsion de son fermier.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

  • La sommation de payer les fermages
    Publié le : 14/08/2008 14 août août 08 2008
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Il faut deux défauts de paiement de tout ou partie du fermage ou de la part de produits revenant au bailleur pour se prévaloir d’un non renouvellement ou bie...
  • L'AG ne peut retirer le droit de jouissance privative d'une terrasse
    Publié le : 13/12/2007 13 décembre déc. 12 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Le droit d'usage dont bénéficie le copropriétaire a un caractère réel et perpétuel constituant un droit acquis que l'assemblée générale ne saurait remettre e...
  • Building Law
    Publié le : 29/10/2007 29 octobre oct. 10 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    To make building works or renovation works is a dangerous adventure which requires circumspection.You have to respect the contract terms until the official a...
  • Droit de la construction
    Publié le : 29/10/2007 29 octobre oct. 10 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Faire des travaux de construction ou de réhabilitation est une aventure périlleuse qui nécessite des précautions.PrécisionsJusqu’à la réception des travaux c...
  • Le commandement et son vice
    Publié le : 16/10/2007 16 octobre oct. 10 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Selon l’arrêt de la Cour de cassation du 3 octobre 2007, le commandement de payer destiné à un locataire commercial qui vise par erreur la Loi relative aux b...
  • Le bail par une personne morale se renouvelle pour six ans
    Publié le : 03/10/2007 03 octobre oct. 10 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Le contrat de location est conclu pour une durée au moins égale à trois ans pour les bailleurs personnes physiques et à six ans pour les personnes morales.Pr...
  • Quel chiffre d'affaires pour déterminer l'indemnité d'éviction
    Publié le : 24/08/2007 24 août août 08 2007
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Quel est le montant de l'indemnité ? Comment se calcule cette évaluation ?Les faitsLe bailleur à titre commercial a délivré à son locataire un congé avec ref...
<< < ... 31 32 33 34 35 36 37 > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK