S'inscrire à la newsletter

Nouvelles règles d'implantation des panneaux solaires

Publié le : 24/11/2009 24 novembre Nov. 2009
Le projet d’implantation de panneaux solaires doit se soumettre aux règles de l’urbanisme, à des exigences environnementales et au régime de l'autorisation d'exploiter les installations de production d'électricité.Règles d'implantation des installations photovoltaiques

Ces règles ont été modifiées par un décret du 19 novembre 2009 relatif aux procédures administratives applicables à certains ouvrages de production d’électricité.


1/ Les règles d’urbanisme

Installations dispensées de toute formalité :
Les ouvrages installés sur le sol dont la puissance crête est inférieure à 3 kilowatts et dont la hauteur maximum au-dessus du sol ne dépasse pas 1m80 (art. R. 421-2 du code de l’urbanisme).

Installations soumises à déclaration préalable :
- Les ouvrages installés sur le sol dont la puissance crête est inférieure à 3 kilowatts et dont la hauteur dépasse 1m80 ainsi que ceux dont la puissance crête est comprise entre 3 kilowatts et 250 kilowatts quelle que soit leur hauteur (art. R. 421-9 du code de l’urbanisme).

- Dans les secteurs sauvegardés dont le périmètre a été délimité, dans un site classé, dans les réserves naturelles, dans les espaces ayant vocation à être classés dans le coeur d'un futur parc national dont la création a été prise en considération en application de l'article R. 331-4 du code de l'environnement et à l'intérieur du coeur des parcs nationaux délimités en application de l'article L. 331-2 du même code, les ouvrages installés au sol dont la puissance crête est inférieure à 3 kilowatts (art. R. 421-11 du code de l’urbanisme).

- Les panneaux solaires posés sur le toit d’une construction (art. 421-7 du code de l’urbanisme).

- Les installations annexes (poste de raccordement, locaux techniques…) d’une surface hors oeuvre brute supérieure à 2 m² et inférieure ou égale à 20 m² (art. 421-1 du code de l'urbanisme).

Installations soumises à permis de construire :
Les installations photovoltaïques (comprenant les constructions annexes : poste de raccordement, locaux techniques, clôtures …) dont la puissance crête est supérieure à 250 kilowatts (art. R. 421-9 du code de l’urbanisme).

A savoir : la procédure de modification simplifiée prévue à l’article L. 123-13 du code de l’urbanisme peut être utilisée pour supprimer des règles qui auraient pour seul objet ou pour seul effet d’interdire l’installation d’ouvrage de production d’électricité à partir de l’énergie solaire installés sur le sol d’une puissance crête inférieure ou égale à 12 mégawatts, dans les parties des zones naturelles qui ne font pas l’objet d’une protection spécifique en raison de la qualité des sites, des milieux naturels et des paysages et qui ne présentent ni un intérêt écologique particulier ni un intérêt pour l’exploitation forestière (art. R. 123-20-1 du code de l’urbanisme).


2/ Les règles environnementales

Installations soumises à étude d’impact et à enquête publique : Les ouvrages dont la puissance crête est supérieure à 250 kilowatts quel que soit le coût de l’opération (art. R. 122-8 et 123-1 du code de l’environnement).

L'étude d'impact présente une analyse de l'état initial du site et de son environnement, une analyse des effets directs et indirects, temporaires et permanents du projet sur l'environnement, les raisons pour lesquelles ce projet a été retenu, les mesures envisagées par le maître de l'ouvrage pour supprimer, réduire et, si possible, compenser ses conséquences dommageables sur l'environnement et la santé, ainsi que l'estimation des dépenses correspondantes et une analyse des méthodes utilisées pour évaluer ses effets sur l'environnement.

L'enquête publique a pour objet d'informer le public et de recueillir ses appréciations, suggestions et contrepropositions, postérieurement à l'étude d'impact, afin de permettre à l'autorité compétente de disposer de tous éléments nécessaires à son information.
L'enquête est conduite, selon la nature et l'importance des opérations, par un commissaire enquêteur ou une commission d'enquête désignés par le président du tribunal administratif ou son délégué.
Le commissaire enquêteur ou la commission d'enquête doivent rendre leur avis dans le délai d'un mois à compter de la clôture de l'enquête. Dans un délai de 8 jours, l'autorité compétente informe le demandeur de la date de réception du rapport et de la substance des conclusions du commissaire enquêteur ou de la commission d'enquête.


3/ Le régime de l'autorisation d'exploiter

Les installations de production d'électricité sont soumises, préalablement à leur établissement, à un régime d'autorisation lorsque leur puissance installée est supérieure à 4,5 mégawatts ou à un régime de déclaration lorsque leur puissance installée est inférieure ou égale à 4,5 mégawatts (art. 6 de la loi du 10 février 2000).

Toute installation photovoltaïque d'une puissance crête inférieure ou égale à 250 kilowatts est réputée déclarée même lorsque l'exploitant demande à bénéficier de l'obligation d'achat (art. 6-1 du décret du 7 septembre 2000).



L'auteur de l'article:Xavier HEYMANS, avocat à Bordeaux.



Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 33 34 35 36 37 38 39 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.