S'inscrire à la newsletter

Espace Collectivités

Litige avec une administration ? Difficultés avec un permis de construire ? Un administré ?

Le Droit, c’est une affaire de Spécialiste.

Vous voudriez un conseil ? Le Réseau EUROJURIS FRANCE répond à vos besoins : le conseil c'est notre métier.
Vous recherchez un Avocat ? Grâce à notre réseau d'avocats, vous trouverez un Avocat à votre écoute et proche de chez vous.
Un spécialiste? Grâce à notre réseau, vous bénéficierez de compétences avancées pour le cas qui vous occupe.
Nécessité d'une prestation lointaine géographiquement ? Grâce à notre réseau de 160 Cabinets d'avocats répartis sur toute la France, plus besoin de se déplacer : votre Avocat pourra compter sur le concours de son confrère EUROJURIS FRANCE.
 

Qu’est-ce qu’une décision dans le domaine de l’eau au sens de l’article L.212-1 du Code de l’Environnement ?

Publié le : 15/02/2021 15 février févr. 02 2021
Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
Collectivités / Environnement / Environnement
Construction A l’occasion d’un recours portant sur un décret déclarant d’utilité publique un projet de contournement autoroutier, le Conseil d’Etat a confirmé son approche pragmatique pour déterminer ce que c...

Interruption des délais et saisine du comité consultatif : attention à la non interruption des délais !

Publié le : 15/04/2021 15 avril avr. 04 2021
Collectivités / Marchés publics / Contestation et contentieux
Architecte Dans un arrêt du 15 mars 2021 rendu sous le numéro 20 MA 01853, la cour administrative d'appel de Marseille est venue indiquer les conditions dans lesquelles il convenait de considérer la saisine...

L'occupation domaniale au défi du COVID-19

Publié le : 11/12/2020 11 décembre déc. 12 2020
Collectivités / Finances locales / Droit public économique
Coronavirus
Impots Les contrats de la commande publique emportant occupation domaniale correspondent soit à des autorisations d'occupation temporaire, soit à des baux emphytéotiques administratifs voire encore à de...

Délit d'exploitation d'une installation classée pour la protection de l'environnement et application de la loi

Publié le : 06/04/2021 06 avril avr. 04 2021
Collectivités / Environnement / Environnement
Environnement Cass. crim., 5 janv. 2021, n° 20-80.972 La société A.S.O., située dans le Tarn et Garonne est spécialisée dans l’abattage, la découpe et la commercialisation de la viande bovine, porci...

Fonction publique : publication d’une ordonnance relative à la négociation et aux accords collectifs

Publié le : 01/04/2021 01 avril avr. 04 2021
Collectivités / Services publics / Fonction publique / Personnel administratif
Fonction publique L’ordonnance du 17 février 2021 (Ord. n° 2021-174) relative à la négociation et aux accords collectifs est une véritable révolution dans la fonction publique Française. Jusqu’à présent, dans la...

Le décret du portant création du statut des praticiens associés est paru au journal officiel du 1er avril 2021

Publié le : 06/04/2021 06 avril avr. 04 2021
Collectivités / International / Droit international public
Médecin Ce décret n° 2021-365 du 29 mars 2021 dont les dispositions sont insérées au chapitre II du titre V du livre Ier de la sixième partie du code de la santé publique, porte création du statut de pra...

L’établissement par le Maire de la liste des enfants de la commune soumis à l'obligation scolaire

Publié le : 29/01/2021 29 janvier janv. 01 2021
Collectivités / Contentieux / Responsabilité civile et pénale de l'élu
Ecole L'article L. 2122-27 du code général des collectivités territoriales, relatif aux attributions du maire exercées au nom de l'État, dispose que : « Le maire est chargé, sous l'autorité du représent...
Elections

Elections municipales maintenues : rappel de quelques règles en matière de contentieux électoral

Publié le : 13/03/2020 13 mars mars 03 2020

Alors que le Président de la République a annoncé hier soir le maintien des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 malgré l'épidémie de Coronavirus, le cabinet DU PARC souhaite vous dresser un bref rappel des règles applicables en matière de contentieux électoral.
 

Qui peut former une protestation électorale ?  

L'article L.248 du Code électoral prévoit que:
 
"Tout électeur ou tout éligible a le droit d'arguer la nullité des opérations électorales de la commune devant le Tribunal administratif.
 
Le Préfet, s'il estime que les conditions et les formes légalement prescrites n'ont pas été remplies, peut également déférer les opérations électorales au Tribunal administratif".
 
Le principe est ainsi que tout électeur de la commune, et a fortiori tout candidat - personne physique - peut contester les opérations électorales de sa collectivité en cette qualité.
 
En revanche, les personnes morales, comités de soutien ou partis politiques n'ont pas qualité pour agir en matière électorale (voir pour exemple CE, 17 octobre 1986, n°70266).  
 

Dans quel délai et sous quelle forme faut-il saisir le juge électoral ?

Le délai pour former une protestation électorale est extrêmement court puisqu'il doit être déposé au plus tard à 18h le cinquième jour qui suit l'élection, soit avant le vendredi 20 mars à 18h pour le premier tour et le vendredi 27 mars à 18h pour le second tour.
 
L'article R.119 du Code électoral prévoit ainsi que les réclamations contre les opérations électorales doivent être consignées au procès-verbal, sinon être déposées, à peine d'irrecevabilité, au plus tard à 18h le cinquième jour qui suit l'élection, à la sous-préfecture ou à la préfecture.
 
Ces protestions sont alors immédiatement adressées au Préfet qui les fait enregistrer au Greffe du Tribunal administratif.
 
Elles peuvent également être déposées directement au Greffe du Tribunal administratif dans le même délai.

 
  • En résumé, il est recommandé au requérant de saisir directement le Tribunal administratif du lieu de l'élection dans les délais susmentionnés.
 
En application de l'article R.120 du Code électoral, le Tribnal administratif devra prononcer sa décision dans un délai de trois mois à compter de l'enregistrement de la réclamation, dès lors que nous sommes dans un cas de renouvellement général.
 
Enfin, si le ministère d'avocat n'est pas obligatoire, il convient de rappeler que la protestation doit, pour être recevable, contenir des conclusions aux fins d'annulation des opérations électorales et contenir des griefs précis mettant en cause leur validité (CE, 9 octobre 2002, n°235362). 
 

Quels sont les pouvoirs du Juge en matière électorale?

Le Juge électoral est le garant de la sincérité du scrutin et dispose pour se faire de pouvoirs élargis en ce qu'il peut prononcer l'annulation totale ou partielle des opérations électorales, proclamer l'élection d'un autre candidat lorsqu'il est en mesure d'apprécier l'incidence des irrégularités constatées, ou encore déclarer inéligible un candidat qui a accompli des manœuvres frauduleuses, dans les conditions prévues par l'article L.118-4 du Code électoral, ou qui a commis un manquement d'une particulière gravité aux règles relatives au financement des campagnes électorales (Article L.118-3 du Code électoral).
 
Ainsi, si le Tribunal est en mesure de déterminer les bénéficiaires des suffrages écartés à tort ou mal décomptés (exemple: un bulletin a été comptabilisé au profit d'une liste alors qu'l aurait dû être déclaré nul), il pourra reconstituer les résultats de l'élection.
 
Il lui appartiendra alors soit d'annuler l'élection soit de  la confirmer si les résultats ne sont pas modifiés après rectification des bulletins mal décomptés
 
 
En revanche, si les irrégularités constatées ne permettent pas au Juge de déterminer avec précision leur incidence sur le scrutin (exemple: irrégularités affectant le déroulement de la campagne électorale comme une fermeture prématurée d'un bureau de vote), il rendra une décision au regard de la gravité des irrégularités et de l'écart de voix en ayant résulté.
 
Le juge prononcera dans ce contexte une annulation totale des opérations électorales lorsqu'il constate le caractère insincère du scrutin et qu'il n'est pas en mesure de proclamer les résultats avec certitude, ou pour des motifs tenant à la personne du candidat, si ce dernier est déclaré inéligible ou en situation d'incompatibilité.
 
 
Avant d'engager une action contentieuse, il est donc conseillé de s'interroger sur l'impact d'une éventuelle irrégularité constatée sur les résultats des opérations électorales.



Cet article n'engage que son auteur.
 

Auteur

DANDON Cécile
Avocat Associée
DU PARC - CURTIL et Associés
DIJON (21)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK