S'inscrire à la newsletter
Habilitation du Maire à signer un contrat

Habilitation du Maire à signer un contrat

Publié le : 13/06/2012 13 juin Juin 2012
La conclusion d'un contrat par le Maire avant la transmission au contrôle de légalité de la délibération l'autorisant à signer constitue t-elle un motif d'annulation automatique ?

Non.

Le défaut de transmission au Préfet de l'habilitation du Maire à signer un contrat préalablement à sa conclusion, constitue une irrégularité qui n'entraîne pas la nullité du contrat dès lors que :

1. La délibération est antérieure à la date de signature du contrat,
2. Le Préfet était en mesure d'exercer son contrôle.

Cette solution a été dégagée par un arrêt du Conseil d'Etat du 9 mai 2012 qui revient, de façon définitive sur la jurisprudence issue de l'avis "Préfet de la Côte d'Or", selon laquelle cette irrégularité emportait nécessairement l'illégalité du contrat (Conseil d'Etat, avis, 10 juin 1996, n° 176873, Préfet de la côte d'or).

En l'espèce, la demande de suspension de l'exécution d'un avenant à un contrat de délégation de service public avait été accueillie par la Cour Administrative d'Appel qui s'était fondée sur le principe selon lequel les actes pris par les autorités communales sont exécutoires de plein droit dès lors qu'il a été procédé à leur publication ou à leur notification aux intéressés ainsi qu'à leur transmission au Préfet (article L. 2131-1 alinéa 1 du Code Général des Collectivités Territoriales).

C'est ainsi qu'en application de ces dispositions, l'autorisation de signer le contrat, délivrée à l'autorité exécutive par l'assemblée délibérante, n'est pas susceptible de produire ses effets avant sa transmission au représentant de l'Etat dans le cadre du contrôle de la légalité.

Dès lors, le Maire n'était pas habilité à conclure le contrat au moment de sa signature.

Pour annuler cette décision, la Haute Juridiction s'est appuyée sur ses pouvoirs de modulation de la sanction pour apprécier les conséquences de l'irrégularité née de la transmission tardive de l'habilitation.


Conseil d'Etat, 9 mai 2012, n° 355665, Syndicat Départemental des ordures ménagères de l'Aude.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Christophe Fouquin - Fotolia.com

Historique

<< < ... 3 4 5 6 7 8 9 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.