S'inscrire à la newsletter

Services publics

Un service public est une activité considérée comme devant être disponible pour tous. Cette notion s'appuie sur celle d'intérêt général.
Une activité constitue un service public quand elle est assurée ou assumée par une personne publique en vue d'un intérêt public.

Les collectivités publiques (État, collectivité territoriale) ont le choix entre assumer directement un service public, et déléguer sa gestion à un organisme spécifique du secteur public ou à un organisme relevant du droit privé.

Les activités d'un service public sont soumises sur certains points à un régime juridique spécifique.
Le droit du service public est un élément essentiel du droit administratif français.

Vous rencontrez un problème avec un administré ?
Vous souhaitez savoir comment gérer le personnel dans la fonction publique, quelles sont ses particularités avec le secteur privé ?

Pour toutes ces questions relatives au service public, un avocat peut vous aider.


Vous retrouverez dans notre rubrique services publics les thèmes suivants :
Service public / Délégation de service public
Usagers
Fonction publique / Personnel administratif

Cette rubrique traite donc entre autre de tout ce qui touche aux relations entre une administration et un administré, entre une administration et ses fonctionnaires, à la délégation de service public…
 

La portée de l'obligation de communication aux membres du conseil municipal

Publié le : 04/06/2019 04 juin Juin 2019
Collectivités / Services publics / Fonction publique / Personnel administratif
Quelle est la portée de l'obligation de communication aux membres du conseil municipal ? (Conseil d'Etat 5 avril CIVIS n° 416542) L’article L. 2121-13 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) consacrent le droit à l’information des membres des assemblées délibérantes des collec...

La marchandisation du domaine public : quel point commun entre le domaine de Chambord et la bière Kronembourg ?

Publié le : 14/06/2019 14 juin Juin 2019
Collectivités / Services publics / Service public / Délégation de service public
L'on sait que l'article L711 – 4 du code de la propriété intellectuelle autorise en son h) la possibilité d'utiliser le nom d'une collectivité, sauf à porter atteinte au nom, à l'image ou à la renommée d'une collectivité territoriale. Cet article dispose :  Ne peut être adopté comme marqu...

Des modalités d'occupation domaniale originales : l'expérience des " gilets jaunes" à la Roche-sur-Yon

Publié le : 12/04/2019 12 avril Avril 2019
Collectivités / Services publics / Usagers
Le juge des référés du tribunal administratif de Nantes a refusé d'ordonner l'expulsion des "gilets jaunes" d'une ancienne école maternelle occupée au 132, Boulevard d'Angleterre depuis quatre mois à la Roche-sur-Yon. La commune avait volontairement mis à disposition des "gilets jaunes" cette...
Le domaine public aéronautique : une présomption d'appartenance

Le domaine public aéronautique : une présomption d'appartenance

Publié le : 28/08/2018 28 août Août 2018
La question de la délimitation du domaine public, quel qu'il soit, pose toujours d'importantes difficultés.

L’on sait que les conséquences d'une telle délimitation ne sont pas neutres puisque cela commande notamment la commercialité des terrains concernés.

Dans une décision du 1er juin 2018 rendu sous le numéro 16 MA02 409, la cour administrative d'appel de MARSEILLE est venue indiquer en application de l'article L2111 – 16 du code général de la propriété des personnes publiques qu'il existait une présomption d'appartenance à la domanialité publique aéronautique.

L'article L2111 – 1 du code général de la propriété des personnes publiques pose les conditions d'appartenance au domaine public au sens large.

Les conditions qu'il émet sont d'abord liées à l'appartenance du bien immobilier à une personne publique et à son affectation à un service public ou à l'usage du public.

Mais plus spécifiquement, l'article L2111 – 16 du code général de la propriété des personnes publiques, relatif à la domanialité publique aéronautique, pose deux conditions pour qualifier ainsi ce domaine public :

  • Un bien immobilier appartenant à une personne publique ce qui est une condition classique et générale.
  • Affecté au besoin de la circulation aérienne publique.

Et c'est ce deuxième point, cette deuxième condition, que la cour administrative d'appel de Marseille est venue préciser.

L'article L2111 – 16 précise encore que l'emprise des aérodromes et les installations nécessaires au besoin de la sécurité et de la circulation aérienne situées dans l'emprise des aérodromes font partie du domaine public aéronautique.

Cette décision vient poser une présomption d'appartenance à la domanialité publique aéronautique, indiquant en application de l'article précité que les parcelles comprises dans l'emprise d'un aérodrome ou acquises en vue de son aménagement sont réputées faire partie du domaine public aéronautique.

Cette présomption, qui vient un peu à contre-courant de la volonté affichée par les rédacteurs du code général de la propriété des personnes publiques de réduire l'emprise du domaine public est instructive à plus d'un titre.

Tout d'abord elle rappelle que la domanialité publique est un élément absolument indispensable à l'exercice d'un service public, à l'action d'une collectivité ou de l'État.

C'est une mission particulière qui requiert une qualification particulière d'un bien et qui fait échapper ces mêmes biens à toute notion commerciale.

Mais encore, l'enseignement de cet arrêt est lié à l’existence même d'une présomption de domanialité publique.
À défaut d'indication contraire, un bien est présumé appartenir au domaine public aéronautique s'il est compris dans l'emprise de l'aérodrome ou s'il a été acquis en vue de son aménagement.
On pourrait parfaitement étendre ce type de raisonnement à toute forme de domaine public.

Un bien appartenant au domaine public pourrait être ainsi qualifié s'il est compris dans l'emprise d'une zone dédiée à un service public ou aménagée à l'usage du public.

De la même façon, dès lors qu'une acquisition a été faite par une collectivité en vue de l'aménagement d'un domaine public, alors le bien immobilier ainsi acquis, par la forme administrative idéalement en application de l'article L 1311 – 13 du code général des collectivités territoriales, est présumé appartenir au domaine public.

Cette présomption d'appartenance est un outil intéressant et important pour les collectivités et pour les avocats spécialistes en droit public qui les conseillent et rédigent les actes de vente et d’achat reçus et authentifiés par le responsable de l’exécutif des collectivités concernées.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © migrean - Fotolia.com
 

Auteur

DROUINEAU Thomas
Avocat Associé
DROUINEAU 1927 - Poitiers
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.