S'inscrire à la newsletter

Les recommandations de l'ARCEP sur le déploiement du «très haut débit»

Publié le : 07/12/2007 07 décembre déc. 12 2007

L’ARCEP estime qu'une loi est indispensable pour imposer la mutualisation des infrastructures en fibre optique.

L'ARCEP et le très haut débitÀ la suite de la consultation menée cet été, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a publié ses recommandations sur le déploiement du «très haut débit».

L'ARCEP s'attaque à deux grands points :
- La mutualisation de la partie terminale des réseaux optiques
- L'accès au génie civil


En réponse aux craintes soulevées exprimées par les co-propriétés, bailleurs et gestionnaires d'immeubles qui souhaitent limiter le nombre d'intervenants dans les parties communes tout en garantissant aux locataires le libre choix de leur opérateur, l'Autorité indique qu'il ne saurait exister une situation permettant à un seul opérateur d'équiper un immeuble et d'y détenir ensuite le monopole de l'accès très haut débit.
C'est pourquoi l’ARCEP estime que "des dispositions législatives sont nécessaires afin d’obliger les opérateurs à mutualiser la partie terminale de leur réseau fibre dans les immeubles": le premier opérateur ayant passé un contrat installe la fibre puis donne accès à son réseau via une offre de gros aux autres opérateurs.

La loi pourrait donc instituer une obligation pour les opérateurs de mutualiser la partie terminale de leur réseau en fibre et confier à l’ARCEP la mission de définir les modalités de mutualisation et d’en garantir le respect par les opérateurs. Par ailleurs, pour faciliter l’équipement des immeubles, l’ARCEP propose d’instaurer un «droit à la fibre» calqué sur le droit d’antenne et d’imposer un pré-équipement des immeubles neufs.


Sur l'accès au génie civil de France Télécom, "l'Autorité veillera à ce que l’ensemble des opérateurs aient accès dans des délais rapprochés à ce génie civil dans des conditions équivalentes".

Enfin, l’autorité insiste sur le «rôle déterminant des collectivités» dans le déploiement du très haut-débit.

Le calendrier du déploiement de la fibre optique devrait ainsi s'accélérer dans le courant de l'année 2008 avec la concrétisation des travaux techniques multilatéraux, l'accès au génie civil de France Télécom et, des mesures législatives permettant à l'ARCEP de réguler la partie terminale des réseaux au pied des immeubles.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.