S'inscrire à la newsletter
Le compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF)

Publié le : 26/02/2015 26 février févr. 02 2015

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) s’est substitué de plein droit au droit individuel à la formation (DIF).A ce titre, les heures de DIF acquises et non utilisées au 31 décembre 2014 ont été transférées sur le CPF. Elles restent utilisables jusqu'au 30 décembre 2020. Au-delà de cette date, toutes ces heures seront perdues.

A la différence du DIF, le CPF est attaché à la personne, de son entrée dans la vie active jusqu’à la retraite, c’est-à-dire qu’il suit l’individu tout au long de sa vie professionnelle en lui permettant d’acquérir des heures de formation financées, sans limite de temps, quels que soient les changements de statut professionnel. Tous les salariés en bénéficient, ainsi que les demandeurs d'emploi et les apprentis.

1) Fonctionnement du CPF

Le CPF est alimenté par les périodes de travail sachant qu’un salarié à temps complet cumule :

  • 24 heures par année de travail dans la limite de 120 heures,
  • Puis 12 heures par année de travail, dans la limite d’un plafond total de 150 heures.
Pour un salarié travaillant à temps partiel, l’alimentation se fait au prorata du temps de travail effectué.

Les heures inscrites dans le CPF ne sont jamais perdues, même si la situation du salarié change (changement d’employeur, par exemple).


Les heures de DIF transférées dans le CPF (utilisables jusqu’au 30 décembre 2020) s’ajoutent à ce plafond total. Mais un salarié ne peut pas mobiliser plus de 150 heures au titre d’une formation donnée.

Ce n’est pas l’employeur qui tient le compte du CPF des salariés puisqu’il est géré par la Caisse des Dépôts et Consignations.

Depuis le 5 janvier 2015, chaque salarié peut activer son compte personnel de formation sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. Il peut y consulter librement le nombre d’heures acquises ou encore les listes de formations possibles.

Les heures du CPF des salariés sont créditées chaque année, par l’intermédiaire de la déclaration annuelle des données sociales (DADS). L'inscription de ces heures s’effectue au cours du premier trimestre suivant l’année d’acquisition. Les premières heures seront inscrites en mars 2016 sur la base de l’activité de 2015.

Pour les entreprises de plus de 10 salariés, sauf gestion directe, le financement du CPF est assuré par la contribution CPF à hauteur de 0,2 % de la masse salariale brute. Cette contribution à l’OPCA est alors incluse dans la contribution unique de 1 % et mutualisée au sein de l’OPCA.

Si l’entreprise opte pour la gestion directe de cette contribution suite à un accord d’entreprise, la contribution à l’OPCA est ramenée à 0,8 %. Mais, le choix de cette solution implique une gestion en interne du dispositif du CPF, sans l’aide de l’OPCA.

Pour les entreprises de moins de 10 salariés, la contribution unique est maintenue à 0,55 % de la masse salariale brute (0,15 % pour la professionnalisation et 0,40 % pour le plan de formation). Il n’y a pas de contribution CPF, et les salariés bénéficient du financement de leur formation dans le cadre des fonds mutualisés CPF de l’OPCA.



2) L’utilisation du CPF

Le CPF est personnel et individuel mais pas pour autant d’utilisation libre. À la différence du DIF, les heures du compte personnel de formation ne pourront être utilisées que pour certaines formations.


Ainsi, le nombre d’heures de formation permet d’accéder à une formation répertoriée sur une liste déterminée par les partenaires sociaux permettant d’acquérir une qualification, une certification…


Cette liste est complétée par des formations permettant d’acquérir le socle de connaissances et de compétences (savoirs de base). L’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE) entre également dans la liste des actions éligibles au compte personnel de formation.



S’il s’agit d’une formation hors du temps de travail, aucun accord de l’employeur n’est requis.

► Si la formation a lieu en tout ou partie pendant le temps de travail : le salarié doit demander l’accord préalable de l’employeur à la fois sur le calendrier et sur le choix de la formation.

► L’accord de l’employeur ne porte que sur le calendrier lorsque le salarié est de plein droit autorisé à suivre sa formation pendant le temps de travail (CPF lié à l’abondement correctif, socle de connaissances et de compétences, accord de branche ou d’entreprise).

Lorsque la formation se déroule sur le temps de travail, la rémunération est maintenue. Si elle se déroule sur le temps libre, ce temps de formation ne donne pas droit à rémunération ou indemnisation supplémentaire. L’OPCA prend en charge les coûts pédagogiques de la formation et les frais annexes (transport, repas..), dans certaines limites. Sous certaines conditions, l’OPCA prend en charge les coûts salariaux des formations qui ont lieu pendant le temps de travail.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Pretty M - Fotolia.com

Auteur

SEDOS CONSEIL
Cabinet
SAINT-ETIENNE (42)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.