S'inscrire à la newsletter

Le contrôle de la traçabilité dans l'industrie agro-alimentaire

Publié le : 01/03/2005 01 mars Mars 2005
PrécisionsPoulets à la dioxine et autres vaches folles ont conduit les consommateurs à douter de la qualité sanitaire des aliments mis à leur disposition. Cette suspicion est sans doute excessive, car au-delà des crises à fortes résonances médiatiques, le progrès technique et scientifique a tout de même permis de réduire sensiblement les risques sanitaires liés à l’alimentation. Pour autant, ni les pouvoirs publics, ni les entreprises de l’agro-alimentaire ne pouvaient laisser sans réponse les craintes exprimées par les consommateurs.

Les industriels de l’agroalimentaire ont été les premiers à réagir en mettant en oeuvre des procédures d’autosurveillance, incluant l’enregistrement des principales étapes de la production et de la transformation des denrées alimentaires, les plus exigeants d’entre eux n’hésitant pas à adopter la méthode HACCP (hazard analysis critical control points/système d’analyse des risques et des points critiques) à l’origine définie par la NASA pour garantir l’innocuité de la nourriture destinée à aux astronautes.

La loi du 1er juillet 1998 relative à la sécurité sanitaire des aliments puis la loi d’orientation agricole du 9 juillet 1999 ont entendu généraliser et rendre obligatoire ce type de pratique en imposant aux producteurs et aux distributeurs de denrées alimentaires une obligation de traçabilité permettant d’identifier l’origine des produits et les conditions de leur production et de leur distribution.

Selon la définition officielle, la traçabilité consiste à « établir et tenir à jour des procédures écrites d’informations enregistrées et d’identification des produits ou lots de produits, à l’aide de moyens adéquats, en vue de permettre de remonter aux origines et de connaître les conditions de production de ces produits ou lots de produits ».

Plus prosaïquement, la traçabilité est un outil qui vise à assurer le suivi d’un produit tout au long de la chaîne de production et de commercialisation, du fournisseur de matière première jusqu’au consommateur final, ce que d’aucun, en matière alimentaire, ont désigné comme un suivi « de l’étable à la table » ou « de la fourche à la fourchette ».

Les entreprises concernées doivent être en mesure de justifier à tout moment, auprès des administrations de contrôle (services vétérinaires et services de la répression des fraudes), les enregistrements qu’elles ont effectués, sous peine de sanctions pécuniaires, outre les responsabilités pénales et civiles encourues en cas de diffusion d’un produit susceptible de porter atteinte à la santé humaine.

Depuis le 1er janvier 2005, l’obligation de traçabilité a encore été renforcée, avec l’entrée en vigueur du règlement européen n° 178/2002 qui oblige les entreprises du secteur alimentaire à établir la traçablilité de leurs produits à toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution ; les entreprises doivent également établir une traçabilité « amont » et «aval » en mettant en place des systèmes documentaires qui assurent, pour chaque produit, l’identification des fournisseurs et des clients.

Associée à des obligations d’étiquetage, la traçabilité est pour le consommateur une garantie d’information et de transparence.

Mais elle permet surtout, lorsque la défectuosité d’une denrée est détectée, de mettre en oeuvre rapidement et avec efficacité des mesures de retrait du marché de tous les produits alimentaires pouvant contenir le même défaut, ce qui évite, aux consommateurs, le développement d’un risque sanitaire et, aux entreprises, le développement d’un risque juridique.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

LEXCAP RENNES – DRUAIS LAHALLE DERVILLERS & ROUHAUD
Cabinet
RENNES (35)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.