S'inscrire à la newsletter
Antennes relais : documents que le Maire peut exiger pour instruire une déclaration préalable

Antennes relais : documents que le Maire peut exiger pour instruire une déclaration préalable

Publié le : 12/12/2013 12 décembre déc. 2013

Le Maire d'une commune ne peut s'opposer à une déclaration préalable au motif que le dossier transmis par l'exploitant au titre du droit à l'information prévu par l'article L. 96-1 du code des postes des communications électroniques était incomplet.Le Maire d'une commune ne peut s'opposer à une déclaration préalable au motif que le dossier transmis par l'exploitant au titre du droit à l'information prévu par l'article L. 96-1 du code des postes des communications électroniques était incomplet.

Quels documents le Maire peut-il exiger pour instruire une déclaration préalable ?Au nom du principe de l'indépendance des législations, le Conseil d'Etat vient de décider que le Maire d'une commune ne pouvait s'opposer à une déclaration préalable au motif que le dossier transmis par l'exploitant au titre du droit à l'information prévu par l'article L. 96-1 du code des postes des communications électroniques était incomplet.

En effet, le Conseil d'Etat estime que ces dispositions, qui visent les exploitations d'installations radioélectriques en fonctionnement, sont sans application dans le cadre de l'instruction des déclarations ou demandes d'autorisation d'urbanisme, pour lesquelles le contenu du dossier de demande est défini par les dispositions de la partie règlementaire du code de l'urbanisme.

Ainsi, le caractère incomplet du dossier d'information que l'exploitant est tenu de transmettre au Maire sur demande en application de l'article L. 96-1 du code des postes et des communications électroniques ne peut motiver l'opposition à une déclaration préalable.

Réglant l'affaire au fond, la Haute Juridiction précise que ni les dispositions de l'article R. 431-36 du code de l'urbanisme, ni aucune autre disposition législative ou règlementaire applicable n'exige que soit jointe au dossier de la déclaration préalable de travaux, une estimation du niveau maximum du champ électromagnétique reçu sous forme d'un pourcentage par rapport à la valeur de référence de la recommandation européenne.

En outre, la charte de l'environnement n'habilite pas, par elle-même, le Maire d'une commune à exiger la production de documents non prévus par les textes législatifs ou règlementaires en vigueur, ni à instaurer une procédure, elle-même non prévue par les textes.


Conseil d'Etat, 21 octobre 2013, requête n° 360481.


L'auteur de l'article:Xavier HEYMANS, avocat à Bordeaux.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © delkoo - Fotolia.com

Historique

<< < ... 67 68 69 70 71 72 73 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.