S'inscrire à la newsletter
Attention: du nouveau en matière de harcèlement moral au travail

Attention: du nouveau en matière de harcèlement moral au travail

Publié le : 11/02/2014 11 février févr. 02 2014

La Chambre Sociale de la Cour de Cassation a de nouveau statué en matière de preuve du harcèlement moral au travail.

Harcèlement moral au travail Les Juges ont décidé, en application des articles L1152-1 et L1154-1 du Code du Travail, « lorsque le salarié établit la matérialité de faits précis et concordants constituant selon lui un harcèlement, il appartient au Juge d’apprécier si ces éléments, pris dans leur ensemble, permettent de présumer l’existence d’un harcèlement moral, et dans l’affirmative, il incombe à l’employeur de prouver que ces agissements ne sont pas constitutifs d’un tel harcèlement et que sa décision est justifiée par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement. »

Dans l’affaire soumise à la Cour, l’inégalité de traitement subie par le salarié, les obstacles à l’avancement et la dégradation de son état de santé constatés dans les faits par un arrêt de travail permettaient de présumer l’existence d’un harcèlement moral.

Les Juges ont donc décidé que, dans ce cas, il appartenait à l’employeur d’établir que les agissements précités étaient justifiés par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement.

Par conséquent, si le salarié est victime d’inégalité de traitement, d’obstacle à l’avancement et de dégradation de son état de santé, cela est constitutif d’un harcèlement moral sauf à ce que l’employeur prouve le contraire, ce qui était exactement le cas dans l’espèce jugée.

Encore faut-il que le salarié se préserve la preuve de l’inégalité de traitement par rapport aux autres salariés et du lien de causalité entre la dégradation de sa santé et l’exécution du contrat de travail imposée par l’employeur.

Afin de se ménager les preuves de sa bonne foi, l’employeur devra donc conserver tout document ou autre élément objectif justifiant l’inégalité de traitement de certains salariés dans des situations similaires au sein de l’entreprise.


Cass. Soc. 4 décembre 2013 n°12-19667.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Giuseppe Porzani - Fotolia.com

Historique

<< < ... 66 67 68 69 70 71 72 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.