S'inscrire à la newsletter

Bail commercial et clause résolutoire

Publié le : 20/03/2008 20 mars Mars 2008
Dans un arrêt du 9 janvier 2008, la Cour de Cassation, 3ème chambre civile, a rendu une décision en matière de clause résolutoire d’un bail commercial et de liquidation judiciaire.

Procédure collectiveCette décision est appelée à être publiée, donc estimée importante par la Cour, qui constitue en effet une évolution de la chambre civile pour ne pas dire un revirement.

Les faits sont simples : non paiement des loyers, commandement le 5-11-2002, jugement constatant l’acquisition de la clause résolutoire, assorti de l’exécution provisoire, le 26-03-2004, mais néanmoins appel du locataire (alors qu’il n’avait même pas sollicité de délais de grâce) ; le bailleur commence la procédure d’expulsion.
Le 9-06-2005 liquidation judiciaire du locataire ; arrêt de la Cour d’Appel de Versailles du 5-10-2006 confirmant le jugement ayant constaté l’acquisition de la clause résolutoire et donc l’expulsion. le mandataire liquidateur forme un pourvoi en cassation.

La question était de savoir si la clause résolutoire était acquise ou non avant le jugement de liquidation judiciaire.

Cet arrêt est cassé au motif que à la date du jugement de liquidation judiciaire, l’acquisition de la clause résolutoire …n’avait encore été constatée par aucune décision de justice passée en force de chose jugée, de sorte que les effets du commandement de payer se trouvaient suspendus par l’effet du jugement ouvrant la liquidation judiciaire.

Par cette décision la chambre civile rejoint en fait la chambre commerciale qui applique ce principe en procédure collective, aux clauses résolutoires tant dans les baux commerciaux que dans les autres contrats.

Ceci étant la chambre civile revient sur sa jurisprudence antérieure, où elle avait admis l’acquisition de la clause résolutoire, dès l’ordonnance du juge des référés la constatant, ou en cas de non respect des délais consentis par le juge, un mois après le commandement (Cf 10-7-2007 3ème civile 06-13.639)

Elle applique donc maintenant de façon stricte la suspension des poursuites définie aujourd’hui pour la liquidation judiciaire par l’article L 641-3 qui renvoie à l’article L 622-21.

On pourra relever que finalement, alors qu’il n’avait même pas demandé de délais de grâce, le débiteur en sort gagnant et le bailleur par contre se trouve dans une situation délicate, et encore plus si il a expulsé son locataire ! alors que personne n’a contesté le fait que la clause résolutoire était acquise ….

C’est donc d’une certaine façon favoriser le locataire de mauvaise foi et confondre les effets convenus à l’avance par les parties d’une clause résolutoire, dont le juge ne fait que constater l’acquisition, et le principe de suspension des poursuites.

Rappelons cependant les dispositions de l’article L 641-12 en matière de liquidation judiciaire qui permettent notamment au bailleur de faire constater ou prononcer par le juge commissaire la résiliation du bail.

Liens- Bail
- Bail commercial
- Clause résolutoire
- Exécution provisoire
- Cour de cassation
- Arrêt du 9 janvier 2008




Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 146 147 148 149 150 151 152 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.