Communes littorales : la question du recul du trait de côte

Communes littorales : la question du recul du trait de côte

Publié le : 28/05/2018 28 mai mai 05 2018

Dans une proposition de loi déposée par la sénatrice de Gironde Françoise CARTRON, il est proposé la mise en place d’un régime transitoire d’indemnisation pour les interdictions d’habitations résultant d’un risque de recul du trait de côte.

Il s’agit là d’une proposition originale destinée à traiter le cas particulier des habitants de l’immeuble « le signal » dont on sait tout le caractère très particulier.

Néanmoins, cela pose la question de la gestion globale de cette question extrêmement cruciale du recul du trait de côte.

Toutes les Communes littorales sont concernées par une telle question.

L’adoption par le Sénat à la quasi-unanimité contre l’avis du gouvernement de cette proposition de loi montre à quel point il y a là un sujet sensible.

L’objectif de ce texte, dont l’originalité tient également à l’unicité de l’article, vise à rendre éligible à une indemnisation rétroactive par le fond de prévention des risques naturels majeurs les propriétaires d’immeuble frappés par un arrêté d’interdiction d’occuper l’immeuble en raison de l’érosion dunaire sans qu’il n’aient été expropriés ni même indemnisés.
On comprend parfaitement la question.

Comment tolérer en effet que des propriétaires puissent être évincés de leur immeuble sans que celui-ci n’ait été acquis ?

Mais de la même façon, comment tolérer que la solidarité nationale puisse en réalité palier les conséquences de la reprise par la nature des droits qui étaient les siens il y a quelques années ou de l’évolution normale d’un trait de côte qui recule face aux assauts de l’océan ?

Cette question ne répond pas simplement à une logique juridique ni même financière.

Il est très peu vraisemblable que cette proposition de loi puisse être définitivement adoptée.

Mais elle a le mérite de poser cette question et d’inviter les acteurs publics à y répondre.
L’intervention d’avocats spécialisés en droit du littoral et en droit public apparaît plus que jamais nécessaire auprès des collectivités pour envisager avec les services de l’État une approche globale et si possible homogène sur la totalité du territoire.

L’on sait que l’approche de la loi littorale n’est, en effet, pas la même de Dunkerque à Marseille…



Cet article n'engage que ses auteurs.

Crédit photo : © Claude Coquilleau - Fotolia.com

           

Auteurs

DROUINEAU Thomas
Avocat
DROUINEAU 1927 - Poitiers
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur
VERGER Julie

Historique

<< < ... 214 215 216 217 218 219 220 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK