Condamnation pénale d'un élu et inéligibilité

Publié le : 04/07/2012 04 juillet juil. 07 2012

Le préfet doit-il déclarer démissionnaire d'office un élu devenu inéligible à la suite d'une condamnation pénale que le juge a assorti d'une exécution provisoire?

Oui.

Dans un considérant de principe, le Conseil d'Etat énonce qu'il résulte des dispositions des articles L. 230 du Code Electoral et L. 5211-7 du Code Général des Collectivités Territoriales "qu'un conseiller municipal ou un membre de l'organe délibérant d'un établissement public de coopération intercommunale se trouve, pour une cause survenue postérieurement à son élection, privé du droit électoral en vertu d'une condamnation devenue définitive ou d'une condamnation dont le juge pénal a décidé l'exécution provisoire, le Préfet est tenu de le déclarer démissionnaire d'office".

En l'espèce, un élu, conseiller municipal, contestait la décision du Préfet qui l'avait déclaré démissionnaire d'office à la suite de la décision du Tribunal Correctionnel qui a rendu exécutoire par provision la peine complémentaire de privation des droits électoraux et d'éligibilité à laquelle il a été condamné.


Conseil d'état, 20 juin 2012, n° 356865 (Publié au Recueil LEBON).

Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 492 493 494 495 496 497 498 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK