S'inscrire à la newsletter

Droit des femmes, laïcité et entrée de la Turquie dans l’Union Européenne

Publié le : 27/02/2013 27 février Fév. 2013
Si dans les années 70 les hôtesses de Turkish Airlines portaient la jupe courte de Mary Quant, aujourd’hui le costume Ottoman est à l’honneur. Un voile opaque ternit la laïcité telle qu’elle fut mise en place par Atatürk.

Turkish Airlines revoit sa ligne d’uniformesIl y a de cela quelques jours, les nouveaux uniformes des hôtesses de l’air de la compagnie aérienne Turkish Airlines fuitaient sur les réseaux sociaux. De nombreux turcs se sont alors gaussés de ces tenues, caftans, jupe en-dessous des genoux et fez obligatoires, qui portaient en elles les réminiscences de l’Empire Ottoman si bien dépeintes dans le soap opera «Le Siècle Magnifique».

Plus qu’un symbole, la modification future des tenues vestimentaires des hôtesses de l’air turques est un stigmate supplémentaire de l’islamisation du Gouvernement du premier Ministre Erdogan. Derrière les tissus ourlés et les fez se cachent les prétentions islamistes réfractaires à la sécularisation mise en place d’une main de fer jadis par Atatürk.

On se rappellera que le voile était auparavant interdit dans l’espace public et notamment à l’université. L’arrêt de la CEDH Leila Sahin (CEDH 7 décembre 2004) en était un exemple saillant. Une jeune étudiante s’était vue refuser l’entrée à un examen car elle ne voulait pas ôter son voile, une décision conforme à l’article 9 de la CEDH sur la liberté de conscience et de religion selon la Cour au nom de l’égalité et de la laïcité. Depuis 2010 pourtant, le port du voile est à nouveau autorisé dans les lieux publics. Dans la même veine, la compagnie aérienne Turkish Airlines interdit la vente d’alcool dans certains de ses vols intérieurs et internationaux. Les raisons officielles tiendraient à la demande qui serait réduite à la portion congrue sur ces vols.
Lors de sa visite à Ankara, la Chancelière allemande a pourtant relancé les pourparlers avec la Turquie quant à son adhésion à l’Union Européenne. D’aucuns affirment que cette prise de position n’est pas étrangère des futures élections, la communauté turque en Allemagne étant un électorat méritant l’attention.


SOURCES :
Le Monde, « Chiffons. Quand Turkish Airlines dessine des uniformes pas assez laïques », 25 février 2013
The New York Times, « Turk debate Modest Set for Takeoff », 24 février 2013
Rue 89, « Des brouillons d’uniformes pour la Turkish Airlines soulèvent un tollé », 23 février 2013
Courrier International, « Turquie : Merkel attendue à Ankara pour relancer l’adhésion à l’UE », 25 février 2013



Chloé RAMA, Eurojuris France



Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 74 75 76 77 78 79 80 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.