S'inscrire à la newsletter
Vous êtes ici :

Empêchement à mariage

Publié le : 27/06/2008 27 juin juin 06 2008

La Cour d'Appel de PARIS a rendu, le 3 AVRIL 2008, un intéressant Arrêt sur la question, assez originale et rare, des dispenses à empêchement à mariage.Dispense par le Président de la République et droit européen de la familleOn sait que, par ses dispositions des articles 161 et suivants, notre Code Civil prohibe le mariage entre les ascendants, descendants et leurs alliés, frères et sœurs, oncles, nièces, tantes et neveux.

Mais une disposition supplémentaire autorise le Président de la République à lever ces prohibitions, c’est à dire à autoriser le mariage en principe interdit « pour des causes graves ».

Evidemment, cette faculté de dispense avait été conçue comme une faculté discrétionnaire accordée par la Loi au chef de l’Etat.

Dans l’affaire qui nous occupe, un oncle et sa nièce, qui souhaitaient convoler, avaient sollicité le bénéfice de cette dispense, mais s’étaient heurtés à un refus.

I/ La première question qui se posait était de savoir si un recours pouvait être exercé contre ce refus, en principe discrétionnaire.

La Cour d'Appel de PARIS a répondu par l’affirmative.

Son Arrêt est bâti sur les considérations suivantes :

Selon la Convention Européenne des Droits de l’Homme, le droit au mariage est un droit fondamental,

L’article 13 de cette Convention garantit un recours effectif devant une instance nationale, à toute personne, au titre des droits et libertés protégés par la Convention,

Par conséquent, le régime discrétionnaire de la dispense est contraire à la Convention Européenne des Droits de l’Homme, en application de laquelle un recours doit être ouvert contre le refus de dispense.

Et comme la demande se rapporte à l’état des personnes, ce recours est ouvert devant les Juridictions de l’Ordre Judiciaire, plutôt que devant les Juridictions Administratives.

Excellent exemple de la primauté du Droit International, en l’occurrence du Droit Européen, dont l’application conduit à écarter une règle, contraire, de droit interne.

II/ Pour autant, l’oncle et sa nièce n’ont pas obtenu satisfaction.

Ils espéraient dans un précédant Arrêt de la Cour Européenne qui avait sanctionné le droit Anglais en jugeant que l’empêchement à mariage entre un beau-père et sa belle-fille, tous deux divorcés, constituait une atteinte excessive au droit au mariage.

La Cour de PARIS a estimé que ce précédant jurisprudentiel n’était pas transposable, en retenant que le droit Français des empêchements à mariage, précisément parce qu’il réservait une faculté de dispense pour cause grave, ne portait pas une atteinte disproportionnée au droit au mariage.

Et d’ajouter qu’au cas d’espèce, l’oncle et sa nièce n’établissaient pas l’existence d’une cause grave susceptible de justifier la dispense.


Xavier FORTUNET


Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

SCP FORTUNET & Associés
Cabinet
AVIGNON (84)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 150 151 152 153 154 155 156 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.