S'inscrire à la newsletter

Hortefeux déterminé à lutter contre le travail clandestin

Publié le : 30/07/2007 30 juillet juil. 2007
Brice Hortefeux fait de la lutte contre le travail clandestin une des priorités de son ministère : « nous avons besoin d'une immigration choisie et concertée. La priorité doit donc être donnée à l'immigration de travail, légale et maîtrisée. Elle ne représente actuellement que 7% des flux. Notre objectif est de parvenir à 50% ».

« Une protection pour les employeurs de bonne foi »Brice Hortefeux, ministre de l'immigration, de l’intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement, fait de la lutte contre le travail clandestin une des priorités de son ministère. « Nous avons besoin d'une immigration choisie et concertée. La priorité doit donc être donnée à l'immigration de travail, légale et maîtrisée. Elle ne représente actuellement que 7% des flux. Notre objectif est de parvenir à 50% », a-t-il expliqué dans un entretien paru dans Le Parisien ce lundi. Selon lui, « les employeurs n'ont désormais plus d'excuse de ne pas savoir : depuis le 1er juillet, ils sont dans l'obligation de saisir les préfectures afin que celles-ci vérifient la validité des titres de séjours de tout étranger candidat à un travail ». Cette lutte est « une garantie et une protection pour les employeurs de bonne foi, mais également une mise en garde sérieuse envers ceux qui ne respecteraient pas les règles. Il n'y aura plus d'ambiguïté possible », a-t-il ajouté.

« Détermination totale »D’une « détermination totale », il prévient : « nous ne fermerons plus les yeux et les premiers résultats arrivent ». 10 000 personnes ont été contrôlées depuis le début de l'année 2007. Dans ce cadre, 275 employeurs et 536 étrangers ont été interpellés. « C'est une augmentation de 300 % en un an », s’est-il réjoui. Le ministre a évalué à « entre 200.000 et 400.000 » le nombre d'étrangers clandestins en France. « Les immigrés en situation irrégulière ont vocation à être reconduits dans leur pays d'origine », a-t-il affirmé, estimant que « les premières victimes de l'immigration clandestine, ce sont les étrangers qui, eux, ont effectué le parcours légal d'intégration ». « Leur taux de chômage est supérieur à 20 %, a-t-il dit, c'est pour ceux-là qu'il faut se battre ».

Le cas des inspecteurs du travailLe ministre a également été interrogé sur le recours en Conseil d’Etat déposé par quatre syndicats d’inspecteurs du travail auxquels il avait demandé d’agir contre l’immigration clandestine. Ceux-ci contestent la compétence de son ministère et craignent d’être utilisés pour pister les sans-papiers. Mais Hortefeux reste ferme: « le code du travail prévoit que les inspecteurs du travail doivent constater les infractions d’aide au séjour irrégulier des étrangers. Ce qui leur est demandé, c’est d’appliquer la loi, ni plus ni moins ».





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 160 161 162 163 164 165 166 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.