La presse se fait l'écho du choix de la spécialisation par EUROJURIS

Publié le : 08/01/2013 08 janvier janv. 01 2013

Dans un article datant du 9 novembre, l'AGEFI détaille la nouvelle politique proactive du réseau EUROJURIS. Modernisation, spécialisation et conseil sont les maîtres mots du président d'EUROJURIS Maître Jérôme DEPONDT. Si ces préoccupations sont les vôtres, pourquoi ne pas devenir membre du réseau? (pour devenir membre cliquez ici).

?Accompagner les cabinets vers la spécialisation:

L'accompagnement vers la spécialisation est l'un des desseins contemporains d'EUROJURIS. Dans nos sociétés mondialisées, force est de constater que la spécialisation s'impose d'elle-même pour les avocats. Pour qu'elle ne soit pas vécue comme une immixtion et qu'elle se déroule de manière irénique, l'accès à la spécialisation est un engagement du réseau EUROJURIS.

Notez d'ailleurs que le CNB a décidé de proroger lle régime transitoire au 31 décembre 2013. Une prorogation dont les membres EUROJURIS ont été informés au plus tôt via une circulaire.

? Faire du conseil une activité d'importance:

La crise qui a transpercé nos économies invite à repenser l'activité quotidienne de l'avocat. Le développement du conseil se pose alors avec une acuité certaine. Sous les auspices d'EUROJURIS, les membres du réseau seront invités à s'engager dans la voie du conseil en sus de leurs activités contentieuses.

Des propositions qui laissent présager que le réseau EUROJURIS sera un véritable fer de lance et promouvra les activités de ses membres dont l'indépendance est une richesse qui a été maintes fois réaffirmée.



Pour en savoir plus:♦Pour devenir membre EUROJURIS cliquez ici

♦Article du site agefiactifs.com, 9 novembre 2012, "Eurojuris France a choisi la voie de la spécialisation".

♦Lien vers le site du CNB: "Guide pratique des spécialisations : dossiers de candidature"

Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 460 461 462 463 464 465 466 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK