S'inscrire à la newsletter

Le CLCV porte plainte contre dix opérateurs de la téléphonie mobile

Publié le : 01/08/2013 01 août août 08 2013

La plainte déposée par l’association CLCV lundi 7 janvier remet en cause les contrats illimités limités, montages contractuels ubuesques, proposés par les opérateurs de la téléphonie mobile.

Plaidoyer pour des contrats de téléphonie mobile clairs pour les néophytesSelon le dictionnaire Larousse, est illimité ce «qui n’est pas limité, qui est sans restriction ou sans terme fixé». Cette définition, qui prend somme toute la forme d’une tautologie, est acceptée dans le langage courant comme étant axiomatique. Les opérateurs de téléphonie mobile, selon les associations de consommateurs, développeraient quant à eux une acception toute particulière de l’illimité qui comporte… des limites. Oxymore, antinomie, peu importe la figure de style dont on peut qualifier ces faits, l’association nationale de défense des consommateurs et usagers, CLCV (site officiel), a alors décidé de porter plainte contre dix opérateurs de la téléphonie mobile. Une plainte qui ne fait pas l’unanimité parmi les associations de consommateurs (L'Expansion, "Clauses abusives: pourquoi la CLCV s'attaque aux opérateurs mobiles", 7 janvier 2013).

Nombreux sont les consommateurs qui ne s’y retrouvent pas dans le galimatias des contrats de téléphonie mobile. Cependant, une action contre les fausses offres illimitées et leurs clauses abusives avait d’ores et déjà été initiée par l’UFC-Que Choisir en juin dernier (Le Monde, "Mobile illimité : l'UFC Que Choisir assigne 10 opérateurs", 20 juin 2012). La CLCV, consciente de la longueur de la procédure, souhaite ajouter une pression supplémentaire pour inviter un changement de paradigme chez les opérateurs français de la téléphonie mobile. Olivier Gayraud, juriste et chargé de mission communication pour la CLCV, souhaite que cette plainte puisse permettre de simplifier les contrats de téléphonie mobile afin qu’ils soient compréhensibles pour les néophytes et exempts de clauses abusives.

Une récente formation organisée par EUROJURIS le 14 décembre dernier animée par Monsieur le Professeur Gilles PAISANT fut l’occasion d’étudier les clauses abusives des contrats de consommation. Les contrats de téléphonie mobile furent bien évidement évoqués. Une formation riche d’enseignements pour les participants.


Chloé RAMA, Eurojuris France

Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 78 79 80 81 82 83 84 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK