S'inscrire à la newsletter
Le télérecours devant les juridictions administratives : c'est demain !

Le télérecours devant les juridictions administratives : c'est demain !

Publié le : 02/05/2013 02 mai mai 05 2013

La dématérialisation de la procédure administrative contentieuse est lancée depuis le 2 avril 2013 devant la Section du Contentieux du Conseil d'Etat et va elle s'étendre progressivement pendant toute l'année 2013 à l'ensemble des juridictions.

Dématérialisation de la procédure administrativePlus précisément, dès le 3 juin 2013, l'application sera mise en service dans les Cours administratives d'appel de Nantes et de Nancy ainsi que dans les Tribunaux administratifs de leurs ressorts.
La généralisation du télérecours est envisagée à l'ensemble des juridictions dès l'automne 2013.

Le décret n°2012-1437 du 21 décembre 2012 relatif à la communication électronique devant le Conseil d'Etat, les Cours administratives d'appel et les Tribunaux administratifs modifie de nombreux articles du code de justice administrative afin d'organiser la transmission électronique des différentes pièces composant la procédure.
Ce décret fait suite à l'expérimentation réalisée en matière fiscale devant les juridictions de la région parisienne.

L'arrêté ministériel du 12 mars 2013 relatif aux caractéristiques techniques de l'application permettant la communication électronique devant le Conseil d'Etat, les Cours administratives d'appel et les Tribunaux administratifs vient compléter le dispositif et précise les modalités techniques et d'inscription de l'application.

Le télérecours sera ouvert aux avocats, aux administrations et aux organismes de droit privé chargés d'une mission de service public.
Concrètement, les avocats et les administrations devront s'inscrire pour bénéficier de l'application ; pour le moment le télérecours est une application facultative.
Néanmoins, et après le premier enregistrement pour un dossier précis auprès d'une juridiction, toute autre juridiction pourra adresser des documents et notifications à cette partie par voie électronique.
De la même manière, l'inscription dans la base de données nationale ne sera réalisée par les parties qu'une seule fois.
Point important pour les avocats, après inscription, l'application sera disponible via le RPVA.

L'application permet d'adresser les requêtes, mémoires et pièces à la juridiction mais également de se voir adresser par télétransmission les mémoires, les pièces, les ordonnances de clôture d'instruction, les avis d'audience et les notifications des décisions.
Le télérecours prévoit que les documents soient signés par voie électronique si la partie dispose d'un certificat électronique.

A défaut, la production des requêtes et mémoires sera toujours possible par voie postale.
Le dossier sera ainsi mis entièrement en ligne et un module de recherche permettra de récupérer les documents et de les télécharger.
L'objectif de célérité et d'allégement du travail des greffes est clairement affiché puisque des accusés réception automatiques seront adressés et des alertes par courriel sont prévues.
Le dispositif mis en place devra engendrer la plus grande prudence puisque l'article R 611-8- 2 du code de justice administrative prévoit que les délais de procédures seront computés à partir de la consultation effective du document ou à défaut, à l'issue d'un délai de carence de 8 jours.
Pour les procédures d'urgence, il est prévu que ce délai court dès la mise à disposition du document au sein de l'application.

Au sein des cabinets d'avocats et des services juridiques des administrations, cette application va nécessiter une organisation particulièrement rigoureuse afin qu'aucun document ou aucun délai ne soit oublié puisque la mise en ligne de certains actes de procédure fera d'elle-même courir le délai opposable.

Des questions demeurent également. Par exemple, l'ensemble des mémoires transmis seront- t-ils mis en ligne de sorte que l'appréciation du juge administratif sur la communication d'un mémoire à une partie adverse serait remis en cause ?
Nous devons néanmoins nous féliciter de cette application qui va accélérer sans nul doute la procédure devant les juridictions administratives.

MEUNIER Anne


Source : site du Conseil d'Etat





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Andrzej Puchta - Fotolia.com

Historique

<< < ... 77 78 79 80 81 82 83 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.