S'inscrire à la newsletter

Les Bourses européennes continuent de chuter

Publié le : 10/08/2007 10 août août 2007
Les indices boursiers européens sont repartis à la baisse jeudi, après l'annonce par la BNP Paribas du gel de trois fonds de placement dont elle ne parvenait plus à fixer la valorisation. Les banques centrales ont réagi en injectant des fonds dans la zone euro, mais les inquiétudes persistent.

La crise du crédit immobilier à risqueLa Bourse de Paris a confirmé ses pertes vendredi en début d'après-midi : le CAC 40 a cédé plus de 3%, alors que seule une poignée de titres parvenaient à se maintenir en hausse dans un marché toujours plombé par les valeurs financières. La Bourse de Londres, quant à elle, a perdu 2,47%, celle de Francfort 1,46% et l'Eurostoxx 50, 2,39%. « La partie la plus attaquée (sur le marché), ce sont les banques et les assurances », a expliqué un vendeur d'actions d'une grande banque européenne. « La grande inquiétude, a-t-il ajouté, est de savoir quelle est l'ampleur exacte des difficultés qu'elles rencontrent ». Les craintes sur la crise du crédit immobilier à risque (« subprime ») aux Etats-Unis perdurent, les investisseurs s'interrogeant sur ses ramifications dans le reste de l'économie. En conséquence, les conditions de crédit pour certaines entreprises se durcissent et le marché monétaire, où les banques tentent de se refinancer, connaît une grande tension.

Les banques centrales interviennentLa banque centrale européenne (BCE) a injecté à nouveau vendredi 61,05 milliards d'euros dans le circuit monétaire de la zone euro pour faire face à une pénurie de liquidités due à la crise du crédit à risque. Elle avait déjà injecté jeudi via un appel d'offre sur un jour 94,8 milliards d'euros dans le circuit monétaire de la zone euro, suivie dans une moindre mesure par la réserve fédérale américaine (Fed) et la banque du Japon (1.000 milliards de yens, soit 6,25 milliards d'euros). La Fed a de plus annoncé vendredi qu'elle fournirait « aux marchés des liquidités pour faciliter le fonctionnement harmonieux des marchés financiers » et « les réserves nécessaires » pour permettre aux transactions de se poursuivre. « L'intervention des banques centrales a été la bienvenue et elle devrait continuer afin que la confiance revienne peu à peu. Pour autant, il faut aussi que l'ensemble des acteurs financiers communiquent et soient plus transparents sur leur pertes potentielles pour que la confiance revienne », ont souligné les analystes de Natixis.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 159 160 161 162 163 164 165 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.