S'inscrire à la newsletter

L'instruction des déclarations d'accident du travail et de maladie professionnelle

Publié le : 11/08/2009 11 août Août 2009
Aux termes de l'article R441-11 du Code de la sécurité sociale, modifié par le décret du 29 juillet 2009, à compter du 1er janvier 2010, la déclaration d'accident du travail pourra être assortie de réserves motivées de la part de l'employeur.

Une nouvelle procédure d'instructionLa réforme tend essentiellement à simplifier et clarifier la procédure afin de limiter les éventuels contentieux.

Une meilleure information de l'employeur:

L'employeur sera avisé « par tout moyen permettant d'en déterminer la date de réception » de la fin de la procédure d'instruction dans un délai minimum de dix jours francs. Mais aussi sur les éléments de l'enquête susceptibles de lui faire grief, et sur la faculté de consulter le dossier.
Et, l'employeur recevra, non plus seulement les décisions de refus de la caisse, mais aussi celles favorables à la prise en charge d'un accident de travail ou d'une maladie professionnelle.
Désormais, pour commencer à instruire le dossier, la CPAM ne devra plus seulement « avoir eu connaissance » de la déclaration d'accident de travail ou de maladie professionnelle, il lui faudra avoir « reçu » cette déclaration, mais aussi le certificat médical de la victime.


L'obligation de motiver les réserves:

L'employeur émettant des réserves au moment de la déclaration d'accident de travail ou de maladie professionnelle sera tenu de les motiver.

Cette réforme contraindra donc les entreprises à se livrer à une analyse plus juridique et médicale des décisions des CPAM pour être en mesure de les contester.


Les nouveaux délais:

- Le point de départ du délai d'instruction par la caisse (30 jours si c'est un accident du travail, 90 jours s'il s'agit d'une maladie professionnelle) devient, à compter du 1er janvier 2010, la date de réception par la caisse, de la déclaration d'accident du travail ou de maladie professionnelle et du certificat médical initial.

- Le délai entre l'information des parties, c'est-à-dire la victime ou ses ayants droit et l'employeur, de la fin de la procédure d'instruction et la date à laquelle la caisse prendra sa décision sera d'au minimum 10 jours francs. Durant cette période, ils pourront consulter le dossier constitué par la caisse.

- La caisse devra informer la victime ou ses ayants droit ainsi que l'employeur de la fin de la procédure d'instruction par lettre recommandée avec accusé de réception.


Télécharger le décret n° 2009-938 du 29 juillet 2009 relatif à la procédure d'instruction des déclarations d'accidents du travail et maladies professionnelles.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 755 756 757 758 759 760 761 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.