S'inscrire à la newsletter
Une augmentation de salaire doit être acceptée par le salarié

Une augmentation de salaire doit être acceptée par le salarié

Publié le : 29/06/2017 29 juin juin 06 2017

La rémunération contractuelle d'un salarié constitue un élément du contrat de travail qui ne peut être modifié ni dans son montant, ni dans sa structure, sans son accord, peu important que le nouveau mode de rémunération soit supérieur au salaire antérieur.


Le contrat de travail peut être modifié en cours d'exécution. 

Cependant, dès lors que cette modification porte sur un élément essentiel ou déterminant du contrat de travail, elle doit être acceptée par le salarié. Les éléments essentiels ou déterminants du contrat ne sont pas définis par la loi. Mais, selon la jurisprudence, la rémunération en fait partie, tout comme la durée du travail.

C'est ce que vient de rappeler, au sujet de la rémunération, la Chambre sociale de la Cour de Cassation dans un arrêt du 25 janvier 2017 (n°15-21352).

Le salarié avait été engagé, en qualité d'ingénieur commercial, à compter du 1er septembre 2003, sur la base d'une rémunération fixe complétée par une prime en fonction des contrats réalisés. Au 1er novembre 2004, il a été promu au poste de directeur d'agence, aucune commission n'était alors prévue mais le salarié avait bénéficié d'une augmentation de son salaire brut de 110%.

A l'issue de la rupture de son contrat de travail, il a saisi le Conseil de Prud'hommes de différents rappels de commissions, invoquant son absence d'accord sur la modification de sa rémunération. En effet, un avenant lui avait été proposé le 11 mars 2004 mais n'avait pas été signé par lui.

La juridiction suprême, s'appuyant sur le droit des contrats et notamment l'article 1134 du Code Civil dans sa rédaction antérieure à l'ordonnance du 10 février 2016, rappelle sa jurisprudence constante (Cass. soc. 28 janvier 1998, n° 95-40275 et Cass. soc. 19 mai 1998, n°96-41573) selon laquelle la rémunération contractuelle d'un salarié constitue un élément du contrat de travail qui ne peut être modifié ni dans son montant, ni dans sa structure, sans son accord, peu important que le nouveau mode de rémunération soit supérieur au salaire antérieur.

Il importe en outre que le salarié donne son accord exprès à cette modification contractuelle. En effet, l'acceptation de la modification de la rémunération ne pourra se déduire de la seule poursuite par le salarié de son contrat de travail (Cass. soc. 16 novembre 2005, n°03-47560).


Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © fotodo - Fotolia.com


 

Auteur

TEXIER Delphine

Historique

<< < ... 31 32 33 34 35 36 37 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.