S'inscrire à la newsletter
Modifications apportées aux mentions manuscrites dans les engagements de caution

Modifications apportées aux mentions manuscrites dans les engagements de caution

Publié le : 10/07/2013 10 juillet juil. 2013
Un engagement de caution n'est pas nul dès lors que le sens et la portée des mentions manuscrites imposées par les articles L 341-2 et L 341-3 du Code de commerce sont respectés.

Sur l'effet de modifications apportées aux mentions manuscrites dans les engagements de cautionCour de cassation, Chambre civile 1, 10 avril 2013, pourvoi n°12-18544.




Une personne physique souscrit un cautionnement au profit d'une banque. La banque met en oeuvre ce cautionnement et assigne la caution en paiement.

La caution, invoquant les dispositions de l'article L 341-2 et L341-3 du code de la consommation, estime que les engagements de cautions étaient nuls. Plus précisément la caution estimait que les mentions manuscrites prévues aux dispositions précitées n'avaient pas correctement été reproduites.

Rappelons que ces textes imposent en effet à toute caution personne physique qui s'engage envers un créancier professionnel de faire précéder sa signature de la mention manuscrite :

"En me portant caution de X..., dans la limite de la somme de ... couvrant le paiement du principal, des intérêts et, le cas échéant, des pénalités ou intérêts de retard et pour la durée de ..., je m'engage à rembourser au prêteur les sommes dues sur mes revenus et mes biens si X... n'y satisfait pas lui-même."

Si le cautionnement est solidaire une seconde mention manuscrite doit figurer sur l'engagement de caution :

"En renonçant au bénéfice de discussion défini à l'article 2298 du code civil et en m'obligeant solidairement avec X..., je m'engage à rembourser le créancier sans pouvoir exiger qu'il poursuive préalablement X..."

Or l'engagement de caution comportait la mention suivante :

« en me portant caution personnelle et solidaire de Orditec SA dans la limite de la somme de 35 000 euros-trente cinq Mille euros-couvrant le paiement du principal, des intérêts et le cas échéant des pénalités ou intérêts de retard et pour la durée de 13, 5 mois-treize mois et demi, je m'engage à rembourser à la banque les sommes dues sur mes revenus et mes biens si Orditec SA n'y satisfait pas lui-même en renonçant au bénéfice de discussion défini à l'article 2021 du code civil et en m'obligeant solidairement avec Orditec SA, je m'engage à rembourser à la banque sans pouvoir exiger qu'elle poursuive préalablement Orditec SA »

La mention manuscrite comportait certaines différences avec les mentions imposées par les textes. Elle évoquait le caractère « personnel et solidaire » du cautionnement. La mention manuscrite substituait ensuite le terme « banque » aux termes « prêteur » et « créancier ».

La Cour d'appel de Nancy prononce la nullité, suivant en cela l'argumentation de la caution. La Cour d'appel relève que la mention manuscrite n'est pas exactement conforme aux mentions manuscrites des articles L 341-2 et L 341-3 du code de la consommation.

La Cour de cassation censure cette décision. Elle estime que les modifications apportées à la rédaction de la mention manuscrite n'affectaient ni le sens ni la portée de ces mentions.

Fidèle à une position adoptée dans plusieurs décisions antérieures, la Cour de cassation considère que seule la déformation du sens de la mention manuscrite peut entraîner la nullité de l'engagement.

N'entraînent notamment pas la nullité de l'engagement :

La Cour de cassation autorise donc la substitution de certains termes dans la mention manuscrite dès lors que l'esprit de cette mention manuscrite, son sens et sa portée sont respectés.

Textes visés:Article L 341-2 du code de la consommation:

Toute personne physique qui s'engage par acte sous seing privé en qualité de caution envers un créancier professionnel doit, à peine de nullité de son engagement, faire précéder sa signature de la mention manuscrite suivante, et uniquement de celle-ci : "En me portant caution de X..., dans la limite de la somme de ... couvrant le paiement du principal, des intérêts et, le cas échéant, des pénalités ou intérêts de retard et pour la durée de ..., je m'engage à rembourser au prêteur les sommes dues sur mes revenus et mes biens si X... n'y satisfait pas lui-même."

Article L 341-3 du code de la consommation:

Lorsque le créancier professionnel demande un cautionnement solidaire, la personne physique qui se porte caution doit, à peine de nullité de son engagement, faire précéder sa signature de la mention manuscrite suivante : "En renonçant au bénéfice de discussion défini à l'article 2298 du code civil et en m'obligeant solidairement avec X..., je m'engage à rembourser le créancier sans pouvoir exiger qu'il poursuive préalablement X...".





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Kromosphere - Fotolia.com

Auteur

VIBERT Olivier
Avocat Associé
IFL-AVOCATS
PARIS (75)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 72 73 74 75 76 77 78 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.