S'inscrire à la newsletter

Note explicative et réunion du Conseil Municipal

Publié le : 07/01/2013 07 janvier Janv. 2013
Le Conseil d’État vient casser un arrêt de la Cour Administrative d'Appel et considère que les documents communiqués aux membres du Conseil Municipal dans la note explicative ont été suffisants pour que les élus prennent une décision éclairée.

Contenu variable de la note explicative de synthèse en fonction de la nature et de l'importance des affairesLe Conseil d'Etat vient de rappeler qu'en application des dispositions de l'article L. 2121-12 du Code Général des Collectivités Territoriales, dans les communes de 2.500 habitants et plus, la convocation aux réunions du Conseil Municipal doit être accompagnée d'une note explicative de synthèse portant sur chacun des points de l'ordre du jour.

Le défaut d'envoi de cette note ou son insuffisance entache d'irrégularités les délibérations prises, à moins que le Maire n'ait fait parvenir aux membres du Conseil Municipal, en même temps que la convocation, les documents leur permettant de disposer d'une information adéquate pour exercer utilement leurs mandats.

Le Conseil d'Etat ajoute que cette obligation doit être adaptée à la nature et à l'importance des affaires, son objet étant de permettre aux intéressés d'appréhender le contexte ainsi que de comprendre les motifs de fait et de droit des mesures envisagées et de mesurer les implications de leur décision.

C'est ainsi qu'elle n'impose pas de joindre à la convocation, à qui il est, au demeurant, loisible de solliciter des précisions ou explications conformément à l'article L. 2121-13 du même code, une justification détaillée du bien fondé et des propositions qui leur sont soumises.

En l'espèce, la Commune avait adressé aux membres du Conseil Municipal, une note relative à la révision du plan local d'urbanisme, synthétisant les différentes étapes de sa procédure d'adoption, mentionnant l'avis favorable du commissaire enquêteur et proposant de tenir compte de certaines observations des personnes consultées à l'issue de l'enquête publique.

Cette note était, notamment accompagnée d'un document portant sur les modifications pouvant être apportées au plan pouvant donner suite à ces différentes remarques.

La Cour a jugé qu'en dépit de la communication de ces différents documents et nonobstant la très faible superficie, de quelque 3 hectares, les secteurs dont s'agit, représentaient moins d'un millième de celles de la Commune, n'avaient pas été satisfaits à l'obligation prescrite à l'article L. 2121-12, faute pour les membres du Conseil Municipal de connaître les motifs du choix de ce secteur, et d'avoir disposé d'éléments permettant d'apprécier le bien fondé de l'emplacement retenu pour ce site d'accueil de déchets inertes, la Cour s'est méprise sur la portée de cet article, qui n'imposait nullement de telles justifications.

C'est ainsi que la Haute Juridiction considère que la Cour a commis une erreur de droit.

Conseil d'Etat, 14 novembre 2012, Requête n° 342327



L'auteur de l'article:Xavier HEYMANS, avocat à Bordeaux.



Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 76 77 78 79 80 81 82 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.