S'inscrire à la newsletter

Performance énergétique des bâtiments à rénover

Publié le : 24/09/2008 24 septembre sept. 09 2008

On connaissait les règles concernant les constructions neuves (Arrêté du 21 septembre 2007 au J.O. du 28 décembre 2007) et les bâtiments existants (Arrêté du 3 mai 2007 au J.O. du 17 mai 2007)...;

Travaux de rénovation d'un bâtiment...le tout suivant le décret portant sur la performance énergétique des bâtiments existants publié au J.O. le 21 mars 2007 (la loi sur l’énergie du 13 juillet 2005 transcrivait auparavant une directive européenne).

Des prescriptions particulières sont maintenant édictées, pour la seule France métropolitaine, lorsque le propriétaire réalise des travaux de rénovation portant soit sur l’enveloppe d’un bâtiment d’une surface hors oeuvre nette supérieure à 1.000 m² et ses installations de chauffage, de production d’eau chaude, de refroidissement, de ventilation et d’éclairage, soit sur sa seule enveloppe, dont le coût total prévisionnel est supérieur à 25% de sa valeur.

L’obligation est applicable depuis le 1er avril 2008, mais n’a pu l’être de façon effective, faute de disposition d’application.

Cette disposition est prise sous forme d’arrêté.

Elle énonce des catégories de bâtiments exclues du champ d’application de la règle.
Si la date d’achèvement de la construction est antérieure au 1er janvier 1948, les dispositions applicables aux bâtiments ou parties de bâtiments sont celles des articles 2 à 44 de l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants.

Ensuite, l’arrêté (en référence) précise les modalités d’application de l’exigence d’amélioration de la performance énergétique. Ainsi, le texte fixe un référentiel des performances énergétiques des bâtiments. Huit zones climatiques sont déterminées ; elles permettent de fixer des maximums à ne pas dépasser pour la consommation conventionnelle d’énergie.

Il est aussi indiqué les travaux à prendre en compte pour le calcul du coût prévisionnel des travaux.
Enfin la valeur du bâtiment concerné est déterminée selon son usage et sa surface hors œuvre nette (SHON).

RéférenceArrêté du 13 juin 2008 sur les dispositions d’application de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics et privés ; J.O. du 8 août 2008.

Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 145 146 147 148 149 150 151 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.