Professionnel de santé

Déontologie des professionnels de santé : les praticiens doivent communiquer au conseil départemental de l'ordre leurs contrats d'exercice

Publié le : 02/09/2022 02 septembre sept. 09 2022

L’article L. 4113-9 du code de la santé publique, dispose que :

« Les médecins, les chirurgiens-dentistes et les sages-femmes en exercice, ainsi que les personnes qui demandent leur inscription au tableau de l'ordre des médecins, des chirurgiens-dentistes ou des sages-femmes doivent communiquer au conseil départemental de l'ordre dont ils relèvent les contrats et avenants ayant pour objet l'exercice de leur profession ainsi que, s'ils ne sont pas propriétaires de leur matériel et du local dans lequel ils exercent ou exerceront leur profession, les contrats ou avenants leur assurant l'usage de ce matériel et de ce local.
(…).
La communication prévue ci-dessus doit être faite dans le mois suivant la conclusion du contrat ou de l'avenant, afin de permettre l'application des articles L. 4121-2 et L. 4127-1.
Les contrats et avenants dont la communication est prévue ci-dessus doivent être tenus à la disposition du ministre chargé de la santé par le conseil départemental de l'ordre des médecins, par le conseil départemental de l'ordre des chirurgiens-dentistes ou par le conseil départemental de l'ordre des sages-femmes.
(…).
Les dispositions contractuelles incompatibles avec les règles de la profession ou susceptibles de priver les contractants de leur indépendance professionnelle les rendent passibles des sanctions disciplinaires prévues à l'article L. 4124-6 ».

Il résulte de ces dispositions qu’il appartient au praticien de communiquer ses contrats d’exercice, afin que l’institution ordinale puisse en apprécier la régularité, au regard des règles de déontologie s’appliquant à la profession.

Cette communication permet donc à l’institution ordinale, de vérifier notamment si les contrats ne comportent pas des stipulations qui pourraient être incompatibles avec les règles de la profession ou de nature à priver le praticien de son indépendance professionnelle. 

Si tel était le cas comme le prévoit le dernier alinéa de l’article L. 4113-9 du code de la santé publique, alors le praticien s’exposerait en effet à des sanctions disciplinaires.

Toutefois, la seule omission de communication des contrats constitue une faute disciplinaire. En effet, cette obligation incombe personnellement au praticien et il n’appartient pas au tiers cocontractant de transmettre le contrat au conseil départemental de l’ordre.

C’est bien au praticien et à lui seul de transmettre son contrat à l’institution ordinale et une transmission a posteriori n’a pas pour effet de régulariser cette obligation.

Par exemple, la chambre disciplinaire nationale de l’ordre des médecins a considéré dans sa décision n° 13448 du 14 février 2019, que :

« qu’il est constant que le Dr A n’a conclu aucun contrat avec la mutuelle X ; que s’il fait valoir que, dès qu’il a été informé de la plainte formée contre lui par le conseil départemental des Vosges de l’ordre des médecins, il a régularisé cette situation et transmis, le 12 janvier 2017, au conseil départemental du Calvados de l’ordre des médecins, après l’avoir soumis à ce conseil départemental, le contrat signé avec la mutuelle le 22 décembre 2016, cette circonstance ne peut être utilement invoquée pour justifier la méconnaissance, durant de nombreuses années, des obligations qui lui étaient faites par les dispositions précitées (…) ».
Les chambres disciplinaires apprécient bien entendu la situation in concreto et relèvent la bonne foi et la diligence du praticien qui a pu simplement omettre de transmettre un contrat, sans intention de dissimulation.

Cet article n'engage que son auteur.
 

Auteur

Thomas PORCHET
Avocat
DROUINEAU 1927 - Poitiers, DROUINEAU 1927 - La-Roche-Sur-Yon, Membres du Bureau, Membres du conseil d'administration
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 10 11 12 13 14 15 16 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK