S'inscrire à la newsletter
Quels renseignements d'urbanisme doivent fournir les communes aux notaires?

Quels renseignements d'urbanisme doivent fournir les communes aux notaires?

Publié le : 02/11/2012 02 novembre nov. 11 2012

Le Code de l'Urbanisme ne comporte aucune disposition imposant aux communes de répondre aux questionnaires présentés par les Notaires et, dans ces conditions il n'est pas envisagé d'imposer à ceux-ci un modèle unique de questionnaire.

Questionnaires des notaires et réponse des communesAfin de collecter des informations urbanistiques susceptibles de favoriser la bonne marche de leurs Etudes, certains Notaires adressent aux Maires des questionnaires d'information relatifs à l'état des réseaux publics et de classements de terrains faisant l'objet de cessions immobilières pour lesquelles ils ont été chargés d'instrumenter.

Suite à la réforme de la procédure d'instruction des permis et autorisations touchant le droit des sols entrée en vigueur le 1er octobre 2007, la note de renseignement d'urbanisme classiquement utilisée par les Notaires a été supprimée. Depuis cette date, les communes reçoivent donc de la part des Notaires des demandes de plusieurs pages souvent intitulées "Questionnaire Environnemental" qui concernent aussi bien le Code de la Voirie Routière, le Code de l'Urbanisme, le Code de l'Environnement que le Code de la Construction et de l'Habitation.

Ces questionnaires considérés comme fastidieux à remplir par les élus ont conduit ces derniers à se demander s'ils avaient ou non l'obligation de compléter ces documents qui n'entraient pas dans les procédures régissant les opérations d'urbanisme.

Une première question écrite (1) avait conduit le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durables des Transports et du Logement à rappeler qu'en dehors de la procédure de délivrance des certificats d'urbanisme, le Code de l'Urbanisme ne comportait aucune disposition imposant aux communes de répondre aux questionnaires présentés par les Notaires, et qu'il appartenait dès lors aux communes d'apprécier, au cas par cas, s'il est souhaitable ou non d'apporter une réponse à ces derniers.

Ainsi, pour que l'Administration soit tenue de répondre à une demande des Notaires, ces derniers doivent déposer un certificat d'urbanisme notamment de type CUa qui peut avantageusement remplacer la note de renseignement d'urbanisme, puisqu'il informe de la même façon sur le droit applicable à un terrain et de surcroit offre une garantie juridique supplémentaire. Le certificat pré-opérationnel ou détaillé, mentionné à l'Art. L410-1b du Code de l'Urbanisme, indique en outre si le terrain est susceptible d'être utilisé pour une construction déterminée.

Manifestement cette réponse n'a pas permis d'apaiser les inquiétudes des Collectivités Publiques et ce d'autant que l'autorité qui délivre la note de renseignements peut voir sa responsabilité engagée si la note comporte des erreurs entraînant un préjudice.

Une nouvelle question écrite a dès lors été posée et publiée le 9 juillet 2012, les parlementaires sollicitant le Gouvernement sur la possibilité d'imposer un modèle unique de questionnaire (2).

En réponse, le Gouvernement rappelle qu'en dehors de la procédure de délivrance des certificats d'urbanisme, le Code de l'Urbanisme ne comporte aucune disposition imposant aux communes de répondre aux questionnaires présentés par les Notaires et que dans ces conditions il n'est pas envisagé d'imposer à ceux-ci un modèle unique de questionnaire.

En conséquence, la balle est renvoyée dans le camp des Collectivités qui doivent apprécier, au cas par cas, si elles entendent répondre aux questionnaires des Notaires, étant précisé qu'aucune obligation de répondre ne leur est faite en l'absence de dépôt de demande de certificat d'urbanisme.

Reste à faire changer les habitudes et à rappeler aux Notaires, chargés d'instrumenter, notamment à l'occasion de cessions de biens immobiliers, qu'il est préférable d'adresser aux Collectivités une demande de certificat d'urbanisme qui offre en outre une garantie juridique supplémentaire à leurs clients, en cristallisant les droits du demandeur.


Index:
(1) N° 15795, publié dans le JO, Sénat du 4 novembre 2010
(2) N°00968 de M. BILLARD, publiée dans le JO, Sénat du 19 juillet 2012, page 1634.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © iQoncept - Fotolia.com

Auteur

FIAT Sandrine

Historique

<< < ... 85 86 87 88 89 90 91 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.