S'inscrire à la newsletter

Redressement judiciaire : le cas d’une cession de bail rural, par Me Gaucher-Piola

Publié le : 06/02/2009 06 février févr. 2009

Alors que la procédure en annulation de bail était en cours devant le Tribunal Paritaire des Baux Ruraux, le fermier faisait parallèlement l’objet d’un redressement judiciaire et le TGI avait arrêté le plan de cession de son exploitation...

Cession de bail nulle et redressement judiciaireLa 3ème Chambre Commerciale de la Cour de cassation a rendu un arrêt le 28 octobre 2008 dans le cas suivant :

Monsieur X est fermier d’un bail rural sur une propriété appartenant à Monsieur Y.

Monsieur Y a saisi le Tribunal Paritaire des Baux ruraux afin de faire prononcer l’annulation du bail rural et l’expulsion du fermier sur les parcelles louées au motif que ce dernier ne justifiait pas de l’obtention de l’autorisation administrative d’exploiter de la Commission des structures.

Alors que la procédure en annulation de bail était en cours devant le Tribunal Paritaire des Baux Ruraux, le fermier faisait parallèlement l’objet d’un redressement judiciaire et le Tribunal de Grande Instance avait arrêté le plan de cession de son exploitation au profit d’un repreneur.

Or d’un côté, le Tribunal Paritaire des Baux Ruraux a prononcé la nullité du bail en ordonnant au fermier de libérer les parcelles avec expulsion.

D’un autre côté, le Tribunal de Grande Instance a validé la cession de telle sorte que le repreneur s’est retrouvé fermier sur des parcelles dont le bail avait été annulé !

Or, les dispositions de l’article L 651-84 du Code du commerce indiquent que lorsqu’un ensemble est essentiellement constitué du droit à un bail rural, le Tribunal peut attribuer le bail rural à un autre preneur.

Cet article indique que les dispositions relatives au Contrôle des structures agricoles ne sont pas applicables en matière de reprise de bail rural.

La Cour de Cassation ayant été saisie de cette question a pu, dans sa décision du 28 octobre 2008, juger que le repreneur avait ainsi bénéficié d’un bail rural nul.

En effet, la cession de bail rural ne purge pas les vices du contrat cédé.

En résumé, le bail ayant eté annulé, le repreneur ne pouvait que récupérer un bail nul!

Par conséquent, le bailleur était en droit de faire expulser le repreneur puisque le bail avait été préalablement annulé.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

GAUCHER-PIOLA Alexis
Avocat Associé
Alexis GAUCHER-PIOLA
LIBOURNE (33)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 139 140 141 142 143 144 145 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.