Seuils pour l’obligation de nommer un commissaire aux comptes dans les SAS

Publié le : 03/03/2009 03 mars mars 03 2009

La LME a supprimé l'obligation des sociétés par action simplifiée ou SAS d'avoir un commissaire aux comptes. Un décret devait préciser les seuils à partir desquels le commaissaire aux comtpes restait obligatoire.

Le commissaire aux comptes dans les SASLa Loi de modernisation de l'économie (4 août 2008 n°2008-776, article 59) a supprimé l'obligation des sociétés par action simplifiée ou SAS d'avoir un commissaire aux comptes.

Un décret devait préciser les seuils à partir desquels le commaissaire aux comtpes restait obligatoire (Décret n° 2009-234 du 25 février 2009 paru au journal officiel du 27 février 2009 NOR: JUSC0826395D).

Les SAS doivent encore avoir un commissaire aux comptes si elles dépassent deux des trois seuils suivants :

- un total du bilan supérieur à 1.000.000 euros,
- un montant hors taxe du chiffre d'affaires supérieur à 2.000.000 euros
- ou un nombre moyen de salariés permanents employés au cours de l'exercice supérieur à vingt.

Il faut rappeler que si une SAS contrôle une autre société, elle doit également avoir un commissaire aux comptes.

Pour les SAS qui ont déjà un commissaire aux comptes aujourd'hui, il sera nécessaire d’attendre la fin du mandat du commissaire aux comptes déjà désigné pour ne pas procéder à son renouvellement.
En cours de mandat il n’est pas possible d’y mettre un terme.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

VIBERT Olivier
Avocat Associé
Olivier VIBERT
PARIS (75)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur

Historique

<< < ... 704 705 706 707 708 709 710 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK