S'inscrire à la newsletter

Validité des protocoles d'accord en procédure collective

Publié le : 14/03/2013 14 mars mars 03 2013

La Cour de Cassation a tranché une question concernant la validité d’un protocole de cession d’actions d’un groupe de sociétés en redressement judiciaire signé entre les précédents actionnaires et les nouveaux actionnaires.

Condamnation péremptoire d'un protocole autorisant le retour des associés une fois la société in bonisLa Cour de Cassation, dans un arrêt du 15 janvier 2013, a tranché une question concernant la validité d’un protocole de cession d’actions d’un groupe de sociétés en redressement judiciaire, signé entre les précédents actionnaires et les nouveaux actionnaires parallèlement à la proposition d’un plan de redressement du Groupe.

Les faits : Le 28 février 2007 un protocole est conclu entre d’une part le groupe d’actionnaires du Groupe et les repreneurs, aux termes duquel les actionnaires du Groupe s’engagent à céder 51 % du capital aux repreneurs, sous condition suspensive de l’homologation du plan de continuation par le Tribunal. Le protocole prévoyait également l’engagement irrévocable des repreneurs de céder, au bout de 2 ans, 2 % des actions, les repreneurs devenant ainsi minoritaires à hauteur de 49, % du capital. Les actionnaires ont demandé en justice l’exécution du protocole qui avait pourtant été dénoncé entre temps par les repreneurs. Les repreneurs ont donc soulevé la nullité de ce protocole et de l’engagement qui y figurait de cession des 2 %. Le Tribunal puis la Cour d’Appel, confirmés par la Cour de Cassation, ont déclaré illicite ce protocole, au motif que cette convention avait pour objet de tromper à la fois les organes de la procédure collective, qui dans l’ignorance de ce protocole ne se sont pas opposés au plan de continuation proposé, et le Tribunal qui avait homologué le plan de continuation, et qui ne savait pas davantage que les actionnaires anciens entendaient reprendre au plus vite la direction du Groupe, dont tous s’entendaient pour qu’ils en soient écartés pendant la durée du plan. Du fait de la cause illicite de ce protocole, le Tribunal puis la Cour d’Appel avaient prononcé la nullité de celui-ci, nullité confirmée par la Cour de Cassation. Commentaire : Cet arrêt est intéressant dans la mesure où il condamne de façon péremptoire et indiscutable certaines pratiques consistant notamment à permettre à des associés ou actionnaires de sociétés en difficulté faisant l’objet d’une procédure collective, de récupérer directement ou indirectement le contrôle de la société une fois celle-ci devenue in bonis. On peut d’ailleurs s’interroger sur l’attitude des anciens actionnaires qui n’ont pas hésité à saisir la justice pour faire exécuter ce protocole qui à l’évidence se heurtait aux considérations du jugement d’homologation du plan qui n’avait été adopté que dans la mesure où justement des tiers intervenaient dans la gestion de la société compte-tenu des défaillances et de la mauvaise gestion de la précédente direction ayant abouti au redressement judiciaire du Groupe. Il est d’ailleurs peu fréquent que le Tribunal adopte un plan d’homologation qui ne prévoit que la participation des repreneurs à hauteur de 51 % et le maintien des anciens actionnaires, même de façon minoritaire, en l’espèce à 49 %. Ref. Cassation Commerciale, du 15 janvier 2013. 11-12-495 / 11-13-250 / 11-13-274 Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 82 83 84 85 86 87 88 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK