S'inscrire à la newsletter

Publication de la loi réorganisant le marché de l'électricité

Publié le : 08/12/2010 08 décembre déc. 12 2010

La loi du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du marché de l'électricité (NOME) a été publiée au journal officiel. Elle va obliger EDF à vendre à son prix de revient jusqu'à 25% de sa production nucléaire à ses concurrents.

Vers une hausse des tarifs de l'électricité ?La loi du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du marché de l'électricité (NOME) a été publiée au journal officiel.

Elle entrera en vigueur en début d'année prochaine.

C'est à la demande de la Commission de Bruxelles que le gouvernement a accepté de légiférer pour ouvrir le marché français à la concurrence.

La loi Nome a pour objectif initial de maintenir les tarifs réglementés pour les particuliers et continuer à faire bénéficier à l’ensemble des consommateurs du coût de production compétitif du parc nucléaire historique, tout en se mettant en conformité avec Bruxelles en permettant à la concurrence de se développer.

Le texte va obliger EDF à vendre à son prix de revient jusqu'à 25% de sa production nucléaire à ses concurrents.

Le texte prévoit également la suppression des tarifs réglementés pour les entreprises à partir du 31 décembre 2015 mais maintient les tarifs réglementés pour les particuliers. Dès 2015 ce sera la CRE (Commission de régulation de l'énergie) qui sera chargée de fixer les tarifs d'électricité pour les particuliers.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir, rejointe par la CGT et d'autres syndicats, redoute que cela fasse augmenter les prix : « Comme les tarifs réglementés à destination des particuliers seront fonction du prix consenti par EDF à ses concurrents, ce texte va mécaniquement les faire exploser ».

L'impact de la loi dépend en effet du prix auquel EDF vendra son énergie nucléaire à ses concurrents.
La loi ne précise pas ce prix de vente. Le gouvernement puis la Commission de régulation de l'énergie seront chargés de fixer ce tarif .

La balle est donc désormais dans le camp du gouvernement pour décider des conditions d'application de cette réforme.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.