Sous-traitance et cautionnement résultant d'un accord cadre

Sous-traitance et cautionnement résultant d'un accord cadre

Publié le : 17/10/2012 17 octobre oct. 10 2012

Par un arrêt en date du 20 juin 2012, la troisième chambre civile de la Cour de Cassation a validé un cautionnement résultant d'un accord cadre.

Cautionnement et sous-traitance L'article 14 de la loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance dispose :

"A peine de nullité du sous-traité les paiements de toutes les sommes dues par l'entrepreneur au sous-traitant, en application de ce sous-traité, sont garantis par une caution personnelle et solidaire obtenue par l'entrepreneur d'un établissement qualifié, agréé dans des conditions fixées par décret. (…)"

Dans un arrêt en date du 11 octobre 1989 (pourvoi n°88-11960), la troisième chambre civile de la Cour de Cassation a estimé que l'obligation légale nécessite la fourniture au sous-traitant d'un engagement signé par l'établissement bancaire, jugeant insuffisante l'annexion au sous-traité d'un modèle de caution conforme à la "caution flotte" délivrée par la banque.

La Haute Juridiction a confirmé sa position en exigeant que le cautionnement indique le nom du sous-traitant et le montant du marché.

Par un arrêt en date du 20 juin 2012 (pourvoi n°11-18463), la troisième chambre civile de la Cour de Cassation a validé un cautionnement résultant d'un accord cadre.

En l'espèce, dans la réalisation de travaux, la société SOCATOP sous-traite à deux sociétés, SPIE BATIGNOLLES PETAVIT et CANALISATION SUD EST, le lot "équipement, réseaux incendie et exhaure".

Suite à un différend sur le paiement du solde du marché, les deux sociétés sous-traitantes assignent l'entrepreneur principal en annulation du contrat de sous-traitance et en désignation d'expert pour déterminer le juste coût de l'ensemble des travaux effectués.

Les sociétés SPIE BATIGNOLLES PETAVIT et CANALISATION SUD EST estiment que la Cour d'Appel a violé les dispositions légales relatives à la sous-traitance en décidant que :

"Le cautionnement était préalable au contrat de sous-traitance conclu le 13 décembre 2004 dès lors qu'il résultait d'un accord-cadre du 8 décembre 1997, lequel était ferme et ne laissait aucune possibilité à la caution, le CREDIT LYONNAIS, de refuser son cautionnement, quand cet accord-cadre ne comportait pas le nom des sous-traitants et le montant du marché garanti."

Mais, la Cour de Cassation a rejeté le pourvoi formé par les sous-traitants en jugeant :

  • que l'accord-cadre a été appliqué et plus précisément son article 5 stipulant :
"L'Entreprise fera connaître sous forme d'avis de notification à la Banque les contrats de sous-traitance pour lesquels elle entend user du présent accord-cadre… Dans les trois jours ouvrés suivant réception de l'avis de notification dûment complété, la Banque fera parvenir à l'Entreprise une attestation au nom du sous-traitant conforme au modèle figurant en annexe."

  • et que le contrat de sous-traitance invoquait l'accord cadre conclu entre l'entrepreneur et la banque et les modalités de délivrance de l'attestation de cautionnement au sous-traitant.
Ainsi, pour la Cour de Cassation, l'attestation de cautionnement ayant été délivrée aux sous-traitants, le contrat n'est pas nul.

Si une première lecture rapide de cet arrêt pouvait faire craindre une application de la loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 non protectrice des intérêts du sous-traitant, il n'en est rien puisque :

  • si l'attestation de cautionnement a été conformément délivrée, le sous-traitant, en l'absence de paiement des travaux par l'entrepreneur principal, pourra solliciter la mise en œuvre du cautionnement auprès de l'établissement de crédit.
  • si l'attestation de cautionnement n'a pas été conformément délivrée, le sous-traitant pourra solliciter de la juridiction compétente l'annulation du contrat de sous-traitance.
Sur le même sujet:Voir le précédent article de Christian ROUSSE sur La responsabilité contractuelle du sous-traitant.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © julien tromeur - Fotolia.com

Auteur

ROUSSE Christian

Historique

  • Sous-traitance et cautionnement résultant d'un accord cadre
    Publié le : 17/10/2012 17 octobre oct. 10 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Sous-traitance et cautionnement résultant d'un accord cadre
    Par un arrêt en date du 20 juin 2012, la troisième chambre civile de la Cour de Cassation a validé un cautionnement résultant d'un accord cadre.Cautionnement...
  • Préemption du fermier: le refus du fermier
    Publié le : 24/09/2012 24 septembre sept. 09 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Préemption du fermier: le refus du fermier
    Il est important de préciser que si le fermier ne réponds pas dans le délai de deux mois on considère que son silence équivaut à un refus de préempter, et do...
  • Préemption du fermier: l'offre de vente
    Publié le : 20/08/2012 20 août août 08 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Préemption du fermier: l'offre de vente
    Lorsqu'il décide de vendre un bien loué, le propriétaire doit se plier aux formalités prévues par le Code rural. Au titre de ces formalités, la préemption ti...
  • La responsabilité contractuelle du sous-traitant
    Publié le : 04/07/2012 04 juillet juil. 07 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    La responsabilité contractuelle du sous-traitant
    La sous-traitance bénéficie en droit français d'une définition juridique spécifique régie par la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975, protectrice des intérêts...
  • Installations électriques des bâtiments destinés à recevoir des travailleurs
    Publié le : 03/05/2012 03 mai mai 05 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Installations électriques des bâtiments destinés à recevoir des travailleurs
    Des arrêtés des 19 et 20 avril 2012 précisent les obligations des maîtres d’ouvrage pour la réalisation des installations électriques dans les bâtiments dest...
  • Les baux - SAFER
    Publié le : 07/03/2012 07 mars mars 03 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    Les baux - SAFER
    Le propriétaire d'une exploitation viticole, libre de tout bail, peut la mettre à la disposition de la SAFER pour un aménagement parcellaire ou pour une mise...
  • La tacite reconduction d’un bail rural de 25 ans
    Publié le : 10/02/2012 10 février févr. 02 2012
    Entreprises / Gestion de l'entreprise / Construction Immobilier
    La tacite reconduction d’un bail rural de 25 ans
    Les dispositions du Code rural disposent que si la durée du bail rural initial est d’au moins 25 ans, il peut être convenu que le bail rural à long terme se...
<< < ... 30 31 32 33 34 35 36 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK