S'inscrire à la newsletter

Responsabilité civile des parents divorcés

Publié le : 08/02/2013 08 février févr. 02 2013

Un important Arrêt, voué à une large publicité rendu le 6 novembre 2012 par la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation règle la question de la charge de la responsabilité civile de parents divorcés à raison du dommage causé par leurs enfants mineurs.La responsabilité du parent chez lequel la résidence habituelle est fixéeOn sait que, selon l’article 1384 du Code Civil, «le père et la mère en tant qu’ils exercent l’autorité parentale sont solidairement responsables du dommage causé par les enfants mineurs habitant avec eux».

Il s’agit d’une présomption de responsabilité qui ne peut céder que par la preuve rapportée «qu’ils n’ont pu empêcher le fait qui donne lieu à cette responsabilité».

En l’occurrence, les parents d’un jeune mineur avaient divorcé par l’effet d’un jugement qui leur avait confié l’exercice conjoint de l’autorité parentale, avait fixé la résidence principale de l’enfant au domicile de sa mère, et accordé un droit de visite et d’hébergement à son père.

L’enfant avait, pendant une période d’hébergement réservé à son père, provoqué l’incendie d’un immeuble voisin.

Confirmé en appel, un jugement avait déclaré les deux parents solidairement responsables du dommage en faisant particulièrement valoir qu’ils avaient conservé conjointement l’autorité parentale et que la fixation de la résidence habituelle de l’enfant chez sa mère n’affranchissait pas le père de l’exercice de son pouvoir de surveillance et de contrôle et encore que le sinistre s’était produit pendant une période réservée à l’hébergement du père.

L’Arrêt commenté invalide cette analyse à la faveur d’une cassation sans renvoi.

Elle juge que «la responsabilité du parent chez lequel la résidence habituelle de l’enfant n’a pas été fixée ne peut, sans faute de sa part, être engagée».

En d’autres termes, la Cour de Cassation privilégie le critère de résidence légale sur celui d’exercice de l’autorité parentale.

Ainsi, lorsque le couple parental est séparé, la charge de la présomption de responsabilité édictée par l’article 1384 du Code Civil ne pèse que sur celui au domicile duquel est fixée la résidence principale de l’enfant et ce principe s’applique même durant les périodes de visite ou d’hébergement réservées à l’autre parent.

L’Arrêt réserve cependant l’hypothèse où cet autre parent aurait contribué à la réalisation du dommage par l’effet d’une faute personnelle.


POUR ALLER PLUS LOIN:Le Monde, "Parents divorcés et responsabilité civile: qui doit payer?", 1er décembre 2012

Cour de cassation, Chambre criminelle, 6 novembre 2012, n°11-86857





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

FORTUNET Jean-Guillaume
Avocat Associé
SCP FORTUNET & Associés
AVIGNON (84)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.